7 idées pour aborder la généalogie autrement.

Le début d’année est toujours propice aux bonnes résolutions, puis vient la fin de l’année où on réalise qu’aucune n’a été tenue. Plutôt que des résolutions, je vous propose 7 idées pour aborder votre généalogie autrement.

blog_resolution
Vous avez envie de renouveau dans votre généalogie ? Vous souhaitez progresser, aller de l’avant ? Je vous propose 7 idées pour aborder  votre généalogie sous un nouvel aspect.
 
 
Interviewer un proche
 
Si cela semble être une évidence, tous les généalogistes vous le diront, c’est malheureusement lorsque le dernier témoin a disparu que l’on se dit : « si j’avais su, je lui aurais posé les questions sur cette photo. »
Ne perdez pas de temps. 
Profitez d’une réunion familiale ou décrochez votre téléphone pour planifier un après-midi généalogique.
Préparez vos questions à l’avance, munissez-vous d’un carnet et d’un Dictaphone ; votre smartphone peut suffire, sans oublier Evernote qui propose également cette fonction.
Soyez discret dans vos questions et modérez votre empressement, certaines photos ou questions peuvent faire ressurgir des souvenirs douloureux.
 
Cette stratégie est toujours payante. Une simple question m’a permis de résoudre un mystère.
 
 
Se former.
 
Savez-vous pourquoi beaucoup de généalogistes ne vont pas au-delà de la Révolution ? Parce qu’il devient de plus en plus difficile de lire les actes. 
A force de persévérance et avec de la patience, il est possible de se former sur le tas. Toutefois, l’idéal est d’acquérir la bonne méthode auprès de professionnels.
Renseignez-vous auprès de votre association, des Archives départementales. Certaines proposent des formations en paléographie.
 
La généalogie, ce n’est pas que l’état-civil, mais comment faire pour exploiter au mieux toutes les archives à notre disposition, s’organiser, débloquer une généalogie ?
La Revue Française de Généalogie propose des ateliers sur ces thèmes. Découvrez le programme 2015 sur le site.
 
Vous pouvez également faire appel à un généalogiste professionnel pour vous apporter une aide ponctuelle sur un sujet précis.
 
 
S’organiser.
 
Organiser votre généalogie fait partie de vos bonnes résolutions tous les ans, mais vous préférez la recherche au classement. C’est légitime.
Saviez-vous qu’une généalogie bien ordonnée procure encore plus de plaisir ?
 
Enfin, découvrez comment être le généalogiste le mieux organisé au monde !
Organiser ses photos de famille.
 
Les photos sont une source à ne pas négliger. Outre le plaisir de mettre un visage sur un nom, de replacer nos aïeux dans leur contexte social, elles peuvent nous apporter des réponses et nous aider à progresser dans nos recherches.
Pour pouvoir les exploiter au mieux et avant d’interviewer les proches, il faut les préserver.
 
Comment ?
 
En les triant, les scannant et en les conservant proprement.
 
 
Aller au-delà des dates.
 
Et si cette année, vous alliez au-delà des dates ? Pour pouvoir donner chaire à vos ancêtres qui pour vous ne sont que des dates et des noms, intéressez-vous à l’histoire sociale.
Quel était le contexte historique national, régional, local ? Quelle était la géographie des lieux ? Quelles étaient les coutumes, les traditions liées au métier, …
 
 
 
Partager.
 
Le généalogiste est souvent associé à un animal solitaire, alors que c’est tout le contraire.
Si nous sommes enfermés dans nos recherches, nous souhaitons partager nos découvertes avec le plus grand monde.
 
Comment ?
 
Le blog de généalogie est un outil essentiel. Il permet au généalogiste de partager avec sa famille ses découvertes, avec d’autres généalogistes ses interrogations ou ses astuces.
Vous pouvez préférer de partager votre histoire familiale par écrit.
 
Les réseaux sociaux font dorénavant partie de la panoplie du généalogiste, que ce soit Twitter, ou Facebook.
 
 
Aider.
 
Il suffit d’un peu de temps pour aider la communauté généalogique à s’enrichir.
 
Vous pouvez proposer votre aide aux Archives via les sites d’entraide généalogiques comme le Fil d’Ariane, FranceGenWeb ou G’Entraide.
 
Vous pouvez participer aux indexations collaboratives proposées par certaines Archives comme l’indexation des registres matricules proposée par les Archives départementales de l’Yonne, l’indexation des fiches de la base des Poilus Morts pour la France sur le site Mémoire des Hommes.
 
Vous préférez prendre des photos ? Geneanet a lancé en 2014 l’opération Sauvons nos tombes. 
Il vous suffit de télécharger l’application, de prendre les photos et de les envoyer sur le site.
 
 
Combien d’idées vous inspirent ? Une, deux ou les sept ?
 
Le but ici n’est pas de vous mettre la pression, mais de vous aider à réaliser toutes les possibilités que vous offre la généalogie et d’y prendre, si cela est encore possible, encore plus de plaisir.