#challengeAZ : F comme famille

Si le dictionnaire Larousse définit la famille comme un ensemble de générations successives descendant des mêmes ancêtres, je préfère la définition latine de familia : ensemble des habitants de la maison.

 

Souvent lorsqu’il est question d’aborder la généalogie avec les enfants, les adultes s’inquiètent.

Comment vont réagir les enfants de parents divorcés ? Comment faire avec les enfants adoptés ?

Ce que nous, adultes, oublions, c’est que les enfants sont souvent moins compliqués que nous. En outre, nous voyons la famille comme les liens du sang. Mais cette vision est, à mon avis, bien trop restrictive.

En établissant la généalogie de ses demi-frères et soeurs, l’enfant dont les parents sont divorcés peut trouver sa place dans sa nouvelle famille.

Il en est de même pour un enfant adopté. A condition bien sûr qu’il en soit informé, et qu’il ne découvre pas la vérité en faisant ses recherches.

S’il connaît ses parents biologiques, le choix lui appartiendra. Il pourra choisir de rechercher cette partie de lui qu’il ne connaît pas ou, naturellement remonter la filiation de ses parents adoptifs, s’enracinant ainsi dans cette famille de coeur qu’il fait sienne.

Les débats récents ont trop souvent opposé famille de sang et famille de coeur.

La famille, selon moi, est un ensemble de personnes qui vous aide à grandir et à vieillir, qui vous soutient dans les meilleurs comme les plus mauvais moments de votre vie.

Remontez votre généalogie en suivant votre coeur.

A lire également sur le blog : Liens du sang ou liens du coeur ?

photo credit: Pink Sherbet Photography via photopin cc