#ChallengeAZ : Faut-il être inconscient ou obéir à ses désirs ?

Dans une semaine, le Z sonnera la fin de la deuxième édition du ChallengeAZ. Les doigts et les cerveaux commencent à fatiguer. Certains s’interrogent : « Faut-il être inconscient ou obéir à ses désirs pour y participer ? »


 

Alors que les bacheliers planchent sur des sujets qui les inspirent plus ou moins, Mélanie demande à ses compères de challenge :

 
 

A une semaine de la fin, alors qu’ils s’interrogent sur comment terminer le challenge en W, X, Y et Z, je crois pouvoir dire que la majorité des 64 participants répondent qu’il faut être inconscient pour y participer … mais tous ont suivi leur désir de partager leur généalogie et leurs découvertes.

Bien leur en a pris. Ainsi Céline, à mi-parcours du challenge, a découvert une nouvelle cousine.

 
 
 

1 137 articles ont été écris (bilan fait le 24 juin à 13 heures). La participation faiblit un peu en terme de billet publiés au jour le jour, mais les chiffres par lettre montent régulièrement, certains participants bloguant dans le désordre ou rattrapant leur retard.

Hélène fait partie de ces derniers. Elle a rejoint le challenge en cours et rattrape son retard en publiant plusieurs billets par jour sur son blog Arboretum familial, belle performance !

Tous ces écrits ne passent pas inaperçus.

Gallica nous fait l’honneur d’épingler les trouvailles des participants sur leur tableau Pinterest « Trouvailles de Gallicanautes« .

 

Les Archives de France ont également diffusé l’évènement sur leur fil Twitter.

 
 
 

Cette dernière ligne droite est la plus dure, à la fatigue s’ajoute la difficulté des dernières lettres.

Je ne doute pas de l’originalité des participants pour terminer en beauté cette nouvelle édition.

 
 

Quand à celui de 2015, je pioche des idées par-ci par-là …