#challengeAZ : T comme Transcription

La transcription des actes anciens : tout un art et souvent la bête noire des généalogistes. Avec quelques conseils et un outil, cela devient beaucoup plus simple.

Transcrire vient du latin Transcribere, qui signifie « copier, reporter un écrit sur un autre support. »

Elément indispensable dans la recherche généalogique, la transcription est pourtant mal-aimée, voire oubliée.

Le généalogiste non averti fera une lecture rapide de l’acte, relevera les noms, dates, lieux qu’il trouvera puis les saisira tels quels dans son logiciel.

Et le drame commence.

La date relevée ? Elle ne correspondait pas à l’évènement en lui-même mais à un autre, mentionné plus bas et non relevé.

Voici comment une erreur peut être commise et propagée.

Dans un article intitulé Paléographie : Réapprendre à lire (1), je vous confiais les règles suivantes :

  • oubliez ce que vous savez. Non cette lettre n’est pas un A inversé mais un R. Réapprenez à lire.
  • avoir à portée de main une carte de Cassini de la région ou du village étudié. La lecture des lieux en sera facilitée.
  • faire une première lecture « rapide » afin d’identifier les mots les plus lisibles. Notez la graphie, elle servira de repère pour des mots plus compliqués.
  • si un mot résiste à votre transcription, laissez-le; vous le retrouverez peut-être plus loin dans le texte mieux écrit ou vous arriverez à le lire au deuxième passage.
  • acceptez que votre première transcription comprenne des blancs. Vous les comblerez après.
  • relisez-vous à haute voix. Bien que vous puissiez être confrontés à de nouveaux mots ou des terminologies spécifiques, votre transcription doit tout de même avoir un sens. Si, en vous relisant, vous vous demandez ce que cela veut dire, il y a de forte chance qu’il y a une erreur de votre part quelque part.
  • malgré tous vos efforts un mot résiste ? Allez faire un tour ou passez à autre chose et reprenez le texte plus tard. Vous vous direz alors « Bon sang mais c’est bien sûr ! »

texte plus tard. Vous vous direz alors « Bon sang mais c’est bien sûr ! »

La transcription comporte des règles bien précises (2) :

  • ne jamais rectifier, modifier, compléter un acte,
  • respecter scrupuleusement les orthographes utilisées, celles des noms, des prénoms, des surnoms, des lieux, les accents, les professions, etc.
  • Seuls quelques signes supplémentaires comme le point d’interrogation, le dito, la mention « illisible », etc, sont tolérés.
  • ne pas utiliser d’abréviations, de tirets intempestifs, etc.

Un généalogiste averti en valant deux, je vous recommande de ne pas transcrire directement à partir de votre logiciel de généalogie car il peut buguer ….

… et c’est le drame : tous ces actes à transcrire de nouveau.

Transcript (3), l’ami du généalogiste paléographe.

 

Source : Jacob Boerema
 

Outil gratuit disponible sous Windows, Transcript facilite la transcription des actes.

Son écran divisé en deux permet d’afficher l’image numérisée d’une part, et un éditeur de texte, d’autre part.

L’intérêt est multiple :

 

  • possibilité d’agrandir une zone de l’image
  • listes numérotées : numérotation des lignes transcrites conformément à l’acte
  • enregistrement en format .txt de la transcription
    • je vous recommande de sauvegarder le document sous le même nom que l’image et dans le même dossier
  • si vous quittez le logiciel sans avoir fermé au préalable l’image et le texte, la prochaine session s’ouvrira où vous vous êtes arrêté.

Votre logiciel peut buguer, toutes vos transcriptions sont sauvegardées dans votre ordinateur.

Et si mon ordinateur rend l’âme ? Opération ceinture / bretelle : je créé une note dans Evernote pour chaque acte dans laquelle j’associe l’image et la transcription.

Dernier point : Transcript est un outil d’aide à la transcription, en aucun cas il ne fera le travail à votre place… ça c’est pour la lettre U comme …. 😉

 

(1) La Gazette des ancêtres, Paléographie : Réapprendre à lire, publié en décembre 2012 à l’adresse http://la-gazette-des-ancetres.fr/paleographie-reapprendre-a-lire/

(2) Généawiki, Dépouillement systématique, article consulté le 22 avril 2013 à l’adresse http://fr.geneawiki.com/index.php/D%C3%A9pouillement_syst%C3%A9matique

(3) Transcript par Jacob Boerema. Un version française est disponible.