Démarrez votre généalogie en 6 étapes : 2-Recherchez les trésors cachés

Maintenant que vous êtes en possession des actes d’état civil vous concernant ainsi que votre parenté proche, vous allez pouvoir partir à la recherche des trésors cachés qui vous permettront de compléter votre généalogie.

 

Fouillez dans votre grenier, celui de vos grand-parents. Recherchez les photos de familles, les livrets de famille, les documents notariés, les lettres. Avant de poser des questions autour de vous, préparez vous. Mettez par écrit ce que vous souhaitez savoir et n’oubliez pas de noter les réponses qui vous seront données, voire enregistrez les.

Les photos de famille

N’hésitez pas à questionner les membres de votre famille. Il se trouvera toujours une personne qui aura une boîte à chaussures cachée au fond d’un placard et remplie de vieilles photos. N’attendez pas. Questionnez vos proches pour mettre des noms, des dates et des lieux sur ces photos. Notez au dos tous les renseignements que vous obtiendrez.Ces photos vous permettront peut-être de suivre le parcours d’un ancêtre, de sa naissance à ses vieux jours en passant par son mariage et son service militaire.

Travail de longue haleine mais impératif pour sauvegarder cette mémoire familiale, il vous faudra scanner ces photos, et éventuellement les restaurer. Pour cela vous devrez vous procurer un logiciel de retouche d’image tel Photoshop ou Paint Shop Pro. Vous pourrez ensuite les traiter via un logiciel tel « Photo de famille », « Kikéou » ou encore « Qui sont-ils ? ». Ces logiciels vous permettront d’annoter et de documenter vos photos de famille.

Lors de vos recherches vous aurez peut-être la chance de découvrir un livret de famille.

Créé en 1875 par la Préfecture de la Seine pour pallier aux pertes des registres suite à l’incendie des Archives de Paris, il n’est généralisé à toute la France qu’à partir de 1884. Il indique les nom, date et lieu de naissance des parents et comporte, en général : un extrait de l’acte de mariage,un extrait de l’acte de naissance du ou des parents à l’égard desquels la filiation est établie, un extrait de l’acte de naissance de l’enfant,les extraits des actes de décès des enfants morts avant leur majorité, les extraits des actes de décès des époux ou des parents.

Les documents notariés

Peut-être trouverez-vous un testament, un contrat de mariage ou encore un acte de cession de propriété. Ces documents sont importants pour connaître la situation économique et sociale de vos ancêtres. Il faut savoir qu’au 19e siècle, seules certaines couches sociales testaient. Sous l’Ancien Régime (16e – 18e siècles), cette pratique était courante pour toutes les couches de la population. Il vous renseignera sur d’éventuels héritiers ainsi que sur la situation économique au travers des dons et autres legs.

Autre acte qui pourra vous renseigner sur la situation économique de votre ancêtre, le contrat de mariage. Vous y trouverez la dot de chacun des époux, le trousseau de la mariée. Sur le plan généalogique, le contrat de mariage vous indiquera les noms, prénoms, lieu de naissance, âge, profession, domicile et mention des parents.

N’hésitez pas à comparer ces actes, ainsi qu’avec un acte de cession de propriété, si vous en trouvez un. Ils vous renseigneront sur l’évolution socio-économique de vos ancêtres.

Outre l’émotion procurée à la lecture d’une lettre écrite par un père à son fils, ou un jeune appelé à sa fiancée, la lecture des lettres peut se révéler riche de renseignements. Pensez à regarder la date et le lieu, vous pourrez ainsi situer votre ancêtre dans le temps. La qualité de l’écriture et de l’orthographe vous donnera une indication de l’éducation qu’a reçu votre ancêtre (attention, pour certaines lettres, d’amour ou administrative, l’aide d’un écrivain public a pu être requise).

Etudiez le contenu avec attention. Vous aurez un aperçu de la vie d’autrefois, des caprices de la météo, des projets. Plus qu’un acte, une lettre, une carte postale vous feront entrer, ne serait-ce qu’un instant, dans l’intimité de vos ancêtres.

N’oubliez pas de noter toutes les questions qui vous viennent à l’esprit au fur et à mesure de vos découvertes et n’attendez pas pour les poser autour de vous. Prenez bien soin de noter les réponses qui vous seront faites et de les documenter : quel document, quelle question, à qui, quelle réponse, à quelle date, ….

Ces documents vous permettront d’enrichir votre généalogie, pensez à les protéger en les scannant à chaque fois que cela est possible et à les entreposer dans des conditions de conservation optimales (par exemple, évitez de stocker les photos dans des pochettes plastiques, préférez-y les boîtes à chaussures par exemple).

A suivre : Etape n°3 – Votre premier arbre