Et vous, quel(le) généalogiste êtes-vous ?

Et vous, quel(le) généalogiste êtes-vous ? (En réponse au blog D’Aïeux et d’Ailleurs)

 

Je n’ai pas relevé systématiquement les témoins

Jusqu’à ce qu’en relisant par hasard un acte, j’y ai retrouvé une information importante que je cherchais depuis plusieurs mois… depuis c’est systématique.

Je ne note pas les registres

Jusqu’au jour où j’ai perdu 1/2 journée avant de me rendre compte que j’avais déjà fait la recherche et qu’elle était infructueuse. Néanmoins, il m’arrive en cas de doute de refaire une recherche, personne n’est parfait !

Je parcours les registres en lecture automatique

Tout dépend du niveau de flemme. Il m’arrive d’être courageuse et de m’arrêter sur les porteurs du patronyme qui m’intéresse.

Je fais rarement l’effort de différencier décès et inhumation

Idem

Pour les lieux-dits j’essaie d’être relativement disciplinée

Idem, d’autant que c’est très utile pour localiser sur une carte de Cassini une famille et/ou les déplacements d’un individu.

Je n’utilise jamais le champ « Source »

Je le fais systématiquement.

Je fais peu de sauvegardes

J’essaye de tenir un rythme mensuel en sécurisant les supports (disque dur externe, Geneanet, Planète Généalogie service plus)

J’ai mis un moment à m’astreindre à une charte de nommage

J’ai mis un moment à trouver une charte de nommage qui me convienne. Depuis je m’y tiens.

Je Google beaucoup, Geneanet pas mal

Itou. J’ajoute les sites des archives en ligne.

Je contacte systématiquement les généanautes

C’est une règle d’or.

Parfois par flemme de me perdre

Je l’eus fait mais les archives en ligne ont changé ma façon de procéder. Si l’acte que je recherche n’est pas en ligne, je rassemble le maximum d’informations et fais confiance à l’efficacité de l’entraide.

Aller aux archives en tant que lecteur me manque

Aller aux archives me manque. Ma généalogie étant éparpillée pas facile d’aller partout.

Et vous, quel(le) généalogiste êtes-vous ?