Généalogie 2.0 : Twitter le nouvel outil de communication des généalogistes ?

Après avoir créé votre blog et découvert Facebook, vous pensez que vous avez suffisamment investi la toile et, de toutes façons, Twitter n’est pas fait pour vous; c’est un nid à geeks (comprenez de jeunes à lunettes tout le temps branchés à leurs smartphones). Détrompez-vous.

 

Voici 10 raisons pour lesquelles vous devriez laisser une place à ce petit oiseau dans votre arbre généalogique.

 

1. Trouver d’autres généalogistes

Twitter est un site d’échanges d’informations, d’astuces, de pensées; l’endroit idéal pour tout généalogiste désireux d’exprimer en quelques mots (maximum 140) les joies d’une recherche ou les frustrations d’une épine généalogique. Petit à petit les généalogistes français investissent Twitter. N’hésitez pas à vous joindre à eux.

Après avoir créé votre compte, dans la fonction Rechercher, saisissez « généalogie ». Twitter affichera les tweets et les profils d’utilisateurs mentionnant ce mot.

 

 

Avant de choisir quel compte suivre, vérifiez la timeline (fil des messages publiés) de l’utilisateur : vous ciblerez ainsi mieux ceux qui publient sur un sujet particulier et qui pourrait vous intéresser, et vous éliminerez les comptes inactifs.

 

2. Suivre l’information de son association

Tout comme les généalogistes français, les associations se mettent à gazouiller, même si cela reste timide. La liste Association de La Revue Française de Généalogie compte 15 associations présentes sur Twitter.

Vous pouvez suivre le compte de votre association ou, si vous êtes curieux de savoir ce qui se passe chez les collègues, vous abonnez à la liste de La Revue Française de Généalogie.

 

 

3. Suivre l’information des archives

En dehors des Archives de France, certaines archives départementales et municipales sont présentes sur Twitter. Nous ne pouvons que déplorer le fait qu’elles soient,  à l’heure actuelle, si peu nombreuses.

4. Découvrir de nouvelles ressources généalogiques

De nombreux généalogistes présents sur Twitter communiquent sur les sites qu’ils jugent utiles pour une recherche généalogique en précisant le lien vers le site ad-hoc. Ils informent aussi des derniers articles publiés sur leurs blogs.

5. Obtenir des avis

Le généalogiste communique quand il est heureux. Quand il est mécontent il le fait aussi savoir. Vous pourrez avoir des avis sur des sites, des archives, des évènements, …

6. Poser des questions

Vous butez sur un sujet ou rencontrez une difficulté avec un site ? Vous pouvez poser la question à une personne en particulier en indiquant son identifiant (ex. @gazetteancetres) ou tout simplement à la communauté qui vous suit.

7. Obtenir des conseils de recherche

Twitter permet également de partager ses astuces de recherches. Pour ne rien perdre de ces informations vous pouvez marquer le tweet comme « favori » et le retrouver plus tard -dans votre compte, cliquez sur Favoris-

 

 

8. Suivre l’information généalogique

Mise en ligne d’archives, salon, forum, rencontre associative, vous ne manquerez plus aucun évènement généalogique.

9. Découvrir d’autres outils

Twitter vous permet de découvrir de nouveaux outils : certains d’entre nous sont plus portés sur les dernières technologies et nous cherchons toujours comment les utiliser pour mieux travailler notre généalogie.

10. Qui a dit que les généalogistes n’avaient pas d’humour ?

Il arrive régulièrment qu’un grain de folie pique les généa-twitteurs (retrouvez l’intégralité de l’échange ici)

 

 

Twitter me permet non seulement de communiquer dans l’instant un avis, une trouvaille, mais aussi de promouvoir le blog en y postant un lien vers le dernier article publié.

J’ai pu entrer en contact avec les auteurs des blogs que je suivais, échanger avec eux, bénéficier de leurs conseils. Même si cela reste virtuel (du fait des distances géographiques) je ne suis plus seule derrière mon ordinateur.

Je peux également suivre l’actualité généalogique en France et ailleurs dans le monde (RootsTech, Who Do You Think You Are ? Live !).

Je n’ai pas d’ancêtres anglo-saxons, mais je suis certains bloggueurs et sociétés généalogiques. Les moyens, les méthodes sont différents et peuvent apporter des idées nouvelles (soit pour des articles soit sur des méthodes de recherche).

 

Pour bien commencer sur Twitter (liste non exhaustive) :

@gazetteancetres

@rfgenealogie (L’actualité et les débats de la généalogie (et encore plus) par La Revue Française de Généalogie)

@GallicaBnF (Suivez les nouveautés de Gallica et découvrez les trouvailles des #Gallicanautes.)

@jordi78 (archivo-généalogeek)

@daieuxdailleurs (#archives + #histoire + #généalogie + #geek )

@geneafil (Veille généalogique collaborative)

@ArchivesFrance

@infohistoire (Passionnés d’Histoire sous toutes ses formes)

A lire également : Généalogie sur Twitter, où est l’info ? (blog Papiers et poussières, auteur @jordi78, 27 juin 2010)