Généalogie : Copier c’est bien, vérifier c’est mieux.

Documenter ses sources. Reprendre ses sources. Vérifier qu’il n’y a pas eu d’erreur, ni dans la lecture, ni dans la saisie. Elémentaire ? Pas si sûr.

 

Je fais partie de ces généalogistes qui mettent leur arbre en ligne, Geneanet pour ne pas le nommer.

Je fais partie de ces généalogistes qui acceptent, leurs données étant en ligne, qu’elles soient reprises par d’autres, même sans un petit mot.

Je fais partie de ces généalogistes qui citent leurs sources.

Rassurez-vous, je ne suis pas parfaite !

Je fais aussi partie de ces généalogistes qui prélèvent une information ici où là, sans systématiquement envoyer un message au propriétaire de l’arbre.

Je fais aussi partie de ces généalogistes qui disent citer leurs sources, mais qui ont encore un gros travail de mise à jour de leurs données sur Geneanet.

Avez-vous noté la nuance ?

Non ?

Allez, je vous laisse le temps de relire une dernière fois …

Je fais aussi partie de ces généalogistes qui prélèvent une information

Je ne parle pas de source, mais d’information. La différence est que la source a été vérifiée et corroborée par des actes, l’information est une donnée prélevée à un moment donné, dans un endroit donné et reste à vérifier.

Pour moi, tout ce qui vient de Geneanet, ou d’ailleurs, est une information.

Lorsque je relève cette information, je la saisis dans mon logiciel de généalogie en tant que telle, je ne créé par de source et je laisse l’état de l’évènement à « Faire des recherches ».

Je note l’origine de l’information dans la note de l’évènement; ainsi l’origine de l’information fera partie de tout export Gedcom et indiquera, soit sur mon arbre en ligne, soit à la personne avec qui je partage ces données, que cette donnée est à vérifier.

Pourquoi est-ce que je vous parle de ceci ?

Mon projet personnel en cours est de sortir tous les ancêtres du classeur ci-dessus. C’est l’occasion de

 

  • passer en mode zéro papier, si cela est possible,
  • compléter les familles,
  • vérifier les données saisies,
  • vérifier les sources.

 

Dans ce cadre, je mets à jour la fiche de Marguerite Riocreux (1).

Je constate que je n’ai pas de date de décès précise, seule une information « décédée après 1908 » avec pour origine de l’information l’acte de mariage de son fils. Or, grâce à ma méthode pour nommer les fichiers je remarque tout de suite qu’il y a un hic.

Le fichier commence systématiquement par la date de l’évènement.

Dans le cas qui nous intéresse : 19020208.

 

Après avoir vérifié que l’erreur n’était ni dans le nom du fichier, ni dans la date du mariage (je ne suis pas parfaite, rappelez-vous 😉 ), je déduis que je me suis trompée en saisissant l’information dans la fiche de Marguerite.

Je corrige l’erreur et me mets en quête de la date de décès de Marguerite.

 
 

Avant de me lancer dans la consultation des tables décennales, j’utilise l’outil de correspondance des arbres dans le menu Geneanet, afin de vérifier si un autre généalogiste aurait une date plus précise.

 

4 arbres, 4 fois la même erreur.

Aucun de ces arbres ne cite de source, mais compte-tenu de la date, je pense que l’origine provient de mes données.

Je ne fustige personne, soyons clairs.

Néanmoins, tout le monde s’accorde pour dire qu’il est important de vérifier et de citer ses sources.

Tout le monde s’accorde également sur la copie de copie de copie qui ne fait que propager des erreurs et qui ne bénéficie à personne.

Nous avons plusieurs outils remarquables à disposition : Geneanet, les Archives en ligne, la messagerie électronique.

Pour que Geneanet, ou tout autre site, soit un lieu de partage fiable et d’échanges, pensez à ces trois règles :

  • Ne jamais recopier une information sans en vérifier en même temps l’exactitude.
  • Citer systématiquement, sous forme de note, l’origine de l’information si elle n’a pas encore été vérifiée.
  • Informer, poliment cela va de soi, le propriétaire de l’arbre de son erreur en citant les sources qui lui permettront de vérifier et de mettre à jour.

Rendez-vous lundi 1er juillet sur la page Facebook de La Gazette pour un petit challenge à ce sujet.

(1) La fiche de Marguerite n’est pas à jour, elle sera actualisée par la mise à jour mensuelle de mon arbre 😉

photo credit: christing-O- via photopin cc