Geneatheme de mars

Nouveau mois, nouvelles idées de sujet pour bloguer votre généalogie ! Quel chemin allez-vous choisir ce mois-ci pour redécouvrir votre généalogie ?

blog_geneatheme_capsule_foret

En février vous avez ressorti vos documents, comme Sandra qui nous a présenté l’agenda du Moniteur, ou Gloria, qui a profité du 14 février pour nous présenter une archive insolite, un poème courtois vieux de 444 ans, dans son billet Le Cupidon des archives.

Vous n’avez pas eu le temps de lire toutes les participations ? Retrouvez les sur le magazine Flipboard :

View my Flipboard Magazine.

 

A la découverte d’un métier

Votre ancêtre était mulquinier, cocotier ou yane ? C’est le moment de partir à la rencontre des ces métiers oubliés. Peut-être avez-vous des générations de luthiers ou de jagot ? Comment se transmettait les compétences ? Qui étaient ces ancêtres ?

Faites comme Jean-Michel qui nous propose de découvrir le métier de tondeur de draps.Lien utile : http://www.vieuxmetiers.org/
blog_geneatheme_capsule

En 1901, des membres éminents de la société bostonienne ont déposé dans une boîte des photos, cartes de visites, coupures de presse. Imaginez la surprise des découvreurs de ce trésor 113 ans plus tard…

Si votre ancêtre vous avait légué une capsule temporelle, qu’aurait-elle contenu ? Son acte de naissance, de mariage (pour vous faciliter les recherches !) ? Une carte postale du village ? Son livret militaire ? Une coupure de presse relatant un évènement qu’il a vécu ?

Mettez-vous dans la peau de votre ancêtre et fouillez son passé. C’est une merveilleuse occasion pour approfondir son / votre histoire familiale.

Et si vous laissiez une capsule temporelle ? Impliquez vos enfants, petits enfants ; choisissez le contenant et le contenu et partagez votre expérience !

Lire : Le contenu de la capsule temporelle de 1901 révélé.

 

Bonus

Suite à un commentaire de Maïwenn sur l’article Comment réviser sa généalogie grâce à Internet,  la blogosphère généalogique s’est emballée pour le #challenge1000.

Le but ? Compléter sa généalogie avec son Sosa numéro 1000. S’il est déjà présent dans votre généalogie, avez-vous tous les évènements, toutes les sources ? S’il n’est pas présent, c’est le moment de partir sur sa piste !

Vous êtes aventureux ? Vous avez envie de tenter le diable ? Maïwenn vous propose également de vous pencher sur votre Sosa 666 😉

Lire :  Je ne suis pas un numéro ! (à propos du sosa 1000, 7 ans plus tard)