Geneatheme : En janvier, les généalogistes mettent l’entraide à l’honneur.

Si en décembre, les généablogueurs se sont penchés sur leurs recherches, en janvier ils partagent leurs astuces pour débloquer une situation.

Le mois de décembre est propice aux bilans, et les généablogueurs n’y ont pas échappé.

 

Le but est de faire le point sur ses avancées. 

La généalogie est une passion qui demande rigueur et patience. Ces deux exigences peuvent masquer les progrès réalisés, et le généalogiste débutant ou aguerri fait face à des moments de découragements devant l’ampleur de la tâche.

Le bilan permet de réaliser tout ce qui a été entrepris, ce qui a fonctionné, ce qui n’a rien donné et où nous devons revoir notre stratégie.

Parmi tous les bilans publiés, j’ai relevé deux constantes :

  • Le challengeAZ et le geneatheme font toujours parti de vos favoris. Malgré la difficulté du premier, vous n’en retenez que du positif et vous vous préparez pour le prochain, n’est-ce pas Olivier 😉
  • La tenue d’un blog vous permet d’approfondir vos connaissances sur vos ancêtres, comme le relève Chantal.

 

Vous pouvez retrouver tous les articles publiés dans le magazine Geneatheme.

 

En faisant ce bilan, peut-être avez-vous mis le doigt sur une épine généalogique, cet acte que vous recherchez partout sans jamais le trouver.

Profitez du généatheme du mois de janvier pour demander de l’aide.

 

Janvier est le mois ou les généablogueurs échangent leurs astuces de recherches en généalogie.

Comment ?

 

Vous avez une épine généalogique ? Publiez là, sans omettre le moindre détail : les informations en votre possession, les recherches que vous avez déjà menées, … Et invitez vos lecteurs à vous aider : pistes de recherche, proposition de recherches aux Archives, … Formulez bien votre demande !

Vous n’avez pas de retours ? Ne désespérez pas. Il est déjà arrivé que des généablogueurs reçoivent des réponses des mois plus tard.

 

Vous avez résolu votre épine généalogique ? Publiez comment : quelles ont été vos recherches, quelles ressources avez-vous déployées pour y arriver, comment avez-vous eu l’idée qui vous a permis de trouver la réponse, …

 

Bon généathème !