Geneatheme : En Mars, je découvre un métier

Beaucoup de nos ancêtres étaient agriculteurs, laboureurs ou propriétaires. Savez-vous quelles sont les particularités de chacune de ces occupations ? Saviez-vous quelles peuvent être différentes selon la région ? Le Geneatheme de ce mois vous invite à découvrir, ou redécouvrir les métiers de nos ancêtres.

 

Le geneatheme du mois de février a été l’occasion de découvrir des documents originaux, que ce soit par leur rareté ou l’émotion qu’ils véhiculent.

Ainsi la première page d’un registre paroissial, celui des baptêmes administrés à Sainte-Réparate, cathédrale de Nice, entre 1689 et 1694, que je vous invite à découvrir sur le blog Maiores Nostri ou le journal de Léontine, aïeule de Marine, où se lit l’angoisse d’une mère pour son enfant parti au front.

Jimbo conclue ce geneatheme : « (…) je me demande si le document que je préfère: c’est celui qui m’attend et que je vais trouver prochainement. »

 

Vous pouvez retrouver tous les articles de février et des mois précédents dans le magazine Flipboard.

 

Savez-vous ce qu’est un fannelier ? C’est un des métiers inconnus que j’ai rencontré pendant mes recherches généalogiques.

Si vous êtes confronté à une telle découverte, le site Vieux Métiers est un bon point de départ.

Pensez également à questionner les associations locales, voire les archives. Certains métiers, ou dénominations, sont propres à des régions.

Vous n’avez pas de métiers perdus ou rares ? Plongez vous dans le quotidien de votre ancêtre. Quels étaient ses outils ? Comment pouvait-il s’occuper à la saison morte ? Pourquoi ce métier et pas un autre ?

Cette dernière question, je me la suis posée en découvrant que beaucoup de mes ancêtres de Mirecourt (Vosges) étaient luthiers. En voulant y répondre, j’ai découvert une corporation et l’histoire du village : L comme Luthier.

 

Continuez à découvrir votre histoire familiale.