GeneaThemes 2016, c’est parti !

2016 est arrivé, et avec lui, son lot de résolutions ou d’objectifs. Pourquoi se stresser et se décevoir, alors que la généalogie doit être source de plaisir ? Je vous propose cette année, grâce aux geneathemes, une autre façon d’aborder votre généalogie, avec des idées pour vos recherches et / ou votre blog de généalogie.

Régulièrement sur ce blog, à chaque début d’année, je vous demandais quelles étaient vos résolutions généalogiques, et je vous présentais les miennes. Mon bilan final était toujours le même : je n’avais tenu aucune de mes résolutions jusqu’au bout (pour celles que j’avais commencées…).

En 2015, j’ai souvent lu sur les réseaux sociaux, ou sur vos blogs, des messages de désespoir, de désillusions par rapport à vos recherches. Il suffisait qu’un généalogiste fasse mention d’avoir complété ses 10 générations, qu’un autre annonce fièrement avoir mis la main sur une malle de photos de famille, pour que suive un flot de messages de généalogistes frustrés. Frustrés d’avoir un arbre plein de trous, frustrés de ne pas avoir de photos de famille, frustrés de ….

Pourquoi se comparer au voisin, et se dévaloriser ?

Vous n’avez pas complété vos 10 générations certes, mais est-ce vraiment votre but ? Peut-être êtes-vous en train de vous amuser à démonter une énigme familiale ? L’objectif G10 arrivera plus tard, ou pas. Vous n’avez pas de photos de famille ? Certes, mais est-ce que cela vous empêche de vous régaler des signatures au bas des actes ?

Je suis loin d’avoir complété les 10 premières générations de  la généalogie de ma fille. Je n’ai pas de photos de mon côté de la famille. Ce n’est pas pour autant que je me désole à chaque fois que je vois passer un tel message. Au contraire, je m’en réjouis pour la personne, et me délecte de ces belles images. J’admire le travail de Jean-Marc pour avoir complété ses 10 générations, mais je ne culpabilise pas d’avoir des trous dans notre arbre. Je regarde, j’observe, je prends les idées, peut-être qu’elles me seront utiles un jour.

Stop à la pression ! Retrouvez le plaisir de la recherche, de la découverte.

Pourquoi est-ce que je ne prendrais pas de résolutions cette année ? Parce que j’aimerais déjà pouvoir faire tout ce que j’ai mis sur ma liste : nettoyer les sources, éliminer tous les dossiers papiers, retracer le parcours des Poilus de notre généalogie, retracer le parcours des Poilus de Paron, écrire la biographie de mon arrière-grand-père, travailler sur mes ancêtres luthiers, etc. Je suis comme vous, à chaque nouvelle découverte, me vient une nouvelle envie, un nouveau projet.

Comment faire pour progresser dans notre généalogie sans pression, mais en renouvelant notre regard ?

Geneathème

Au travers des geneathemes, je souhaite vous proposer des idées de publications pour votre blog, mais aussi des idées de recherches pour votre généalogie.

Cette année, je vous propose une nouveauté, toujours dans l’esprit « J’oublie la pression, j’avance à mon rythme, dans le plaisir ». Cette nouveauté s’appelle 3 mois pour ma généalogie.

Pour commencer, je vous propose les geneathemes pour les 3 mois à venir. A la fin de cet article, vous aurez donc les geneathemes pour les mois de janvier, février et mars. Le 1e février, je vous proposerai les geneathemes du mois d’avril, et ainsi de suite. Vous aurez ainsi l’opportunité de préparer vos billets, vos recherches dans la sérénité.

Vous pouvez appliquer la méthode 3 mois pour , pour votre généalogie, et décider de travailler sur un projet qui vous tient à coeur depuis longtemps. Par exemple, je me donne 3 mois pour travailler sur la biographie de mon arrière-grand-père.

Que se passe-t-il au bout des 3 mois ? Rien ! Ou presque 😉 Faites un rapide bilan. Vous avez avancé ? Tant mieux ! Vous avez terminé ? Bravo ! Il vous reste encore des recherches à mener ? Vous pouvez prolonger de 3 mois, ou décider de passer à autre chose (comme vous êtes organisé grâce à ce blog, je ne doute pas que vous serez capable de reprendre vos recherches à n’importe quel moment !). Si, en février, vous réalisez que vous n’avez pas commencé, pas de stress ! Il s’agit de 3 mois glissants.

Au cours de l’année, 3 mois pour ma généalogie, évoluera pour vous proposer des idées, des fiches, peut-être un groupe de discussion…

Si vous avez un blog de généalogie, n’hésitez pas à publier sur le sujet !

Geneathemes 2016, c’est parti !

  1. Geneathemes de janvier
    1. L’entraide : vous avez une épine généalogique ? Présentez la dans les détails, sans oublier d’expliquer les recherches que vous avez déjà effectuées.
    2. Mon astuce généalogique : vous avez réussi à débloquer une épine généalogique ? Expliquez-nous comment. Quelles ont été vos ressources pour résoudre votre blocage ? Quelle est votre botte secrète ?
    3. Je choisis un ancêtre : choisissez un ancêtre. Faites une liste de ce que vous savez à son sujet, faites une liste de ce que vous aimeriez savoir. Vous voici avec un fil conducteur pour vos recherches (et de prochains geneathemes)

 

  1. Geneathemes de février
    1. Le doc du mois : mettez en avant un document de votre collection ou un coup de coeur rencontré pendant vos recherches. Faites-vous conteur, d’où vient ce document ? Quelle est son histoire ? Quelle est l’histoire de son propriétaire ? …
    2. Ma généalogie insolite : plongez dans votre généalogie et contez l’histoire de votre ancêtre ou du couple le plus insolite : nombre d’enfants record, âge au décès, au mariage … C’est aussi l’occasion pour creuser son / leur histoire !
    3. Une famille sous l’oeil des recensements : de plus en plus de recensements sont en ligne. Profitez en pour étudier l’évolution d’une famille de votre généalogie. Aidez-vous de l’outil de suivi que j’ai développé (vous le trouverez ici)

 

  1. Geneathemes de mars
    1. Le mois de la femme : A l’occasion de la journée de la femme, mettez en avant une aïeule : quel a été son parcours ? pourquoi y êtes-vous attaché ? dans quel contexte vivait-elle ? Vous pouvez également travailler sur toute votre lignée cognatique 😉
    2. Quel était son métier ? Nous avons tous rencontré à un moment ou à un autre un métier inattendu, rare ou oublié. Quel était votre ancêtre qui le pratiquait ? Son histoire ? Quel était ce métier ? Son origine ? Fouillez Internet, les archives, les bibliothèques à la recherche de documentation qui viendra enrichir votre histoire familiale.
    3. La capsule temporelle : et si votre ancêtre avait eu à créer une capsule temporelle, qui aurait-il mis ? Des informations sur sa personne, sa famille, son village, des coupures de presse, des objets ? Plongez-vous dans le temps !