Portraits de généablogueurs : De moi à la généalogie

La généalogie, passion au quotidien. Une belle introduction pour un blog venu en complément d’un site à l’occasion du challengeAZ. Méthode,  découvertes généalogiques, une autre façon de partager une passion.

pontoizeau-fred_logo

La Gazette des ancêtres reçoit Frédéric Pontoizeau, auteur du blog De moi à la généalogie.

  • Situation géographique : je suis né à St Jean d’Angély en Charente-Maritime, j’habite dans l’agglomération bordelaise en Gironde depuis 2006, et plus précisément à Mérignac depuis 2012.
  • Secteurs géographiques des recherches : mes ancêtres ont vécus principalement sur les départements de la Vendée, Deux-Sèvres et dans une moindre mesure en Charente-Maritime (autrefois Charente-Inférieure).J’ai aussi un couple d’ancêtres venu en Vendée au milieu du 17èmede Haute-Vienne, mais je n’ai pas pu avancer sur cette branche.  Ayant vécu mon enfance en Charente-Maritime, j’ai effectué de nombreuses recherches dans ce département et surtout sur ma commune Varaize pour étudier les familles de mon village où mes parents se sont installés juste après leur mariage et où je n’ai aucune racine. J’ai également effectué à titre amical des recherches dans le Morbihan ainsi qu’en Ariège.
  • Matériel : aujourd’hui j’utilise un ordinateur portable ainsi qu’un smartphone (en connexion modem sur mon ordi lors de mes déplacements). J’envisage d’investir dans une tablette pour une utilisation plus « mobile » qu’un ordinateur portable lors de mes déplacements.
  • Depuis quand ton blog est en ligne  et pourquoi avoir ouvert un blog de généalogie ? Fin avril 2014, j’ai donc ouvert mon blog généalogique pour échanger sur mon activité généalogique, sur mes recherches, sur mes trouvailles, pour participer au ChallengeAZ.
  • Quels sujets abordes-tu sur le blog ? Mon blog est orienté dans l’exposé de mes démarches de recherches (comme récemment sur mon travail de mémoire avec l’écriture de la biographie des Morts pour la France de Varaize) et me permet aussi de redonner vie à mes ancêtres ou collatéraux à travers, entre autre, le Généathème mensuel mis en place par Sophie Boudarel. Toutes ces publications se faisant en complément de mes articles sur mon site, qui lui m’a servi et me sert à mettre en ligne de façon plus classique mes trouvailles généalogiques.
  • Recherche généalogique, ou projet, en cours ? Il y a quelques temps, j’ai commencé à écrire la biographie de mes grands parents maternels, Bouchet Fernand (1912+1970) et Pouvreau Louise (1916+1963), je dois la finaliser dans le courant du semestre prochain. Puis pour le second semestre 2015, je dois aussi finir la biographie de mon arrière arrière grand oncle par alliance East Théophile (1832+1912), un professeur anglais arrivé en France au milieu du 19èmesiècle et marié en secondes noces en 1880 en région parisienne avec sa servante, mon arrière arrière grand tante Caquineau Françoise (1855+1935).

 

Quels sont les logiciels, applications, outils que tu utilises pour tes recherches ?

J’ai commencé la généalogie avant la généralisation de l’informatique et l’Internet. Peu de temps après l’achat de mon premier ordinateur en 1992, j’ai investi dans le logiciel Généatique pour lequel je suis resté fidèle jusqu’à ce jour. Sur mon smartphone, j’ai donc Généatique ainsi que Généanet, ces applications me permettent d’avoir toujours sur moi mes généalogies.

A quoi ressemble ton bureau ?

Mon bureau, je ne l’utilise pas, en fait je travaille sur le canapé et la table basse du salon car j’apprécie de travailler devant la télé (chaines infos, séries ou documentaires) …

 

Quel est ton outil préféré pour organiser tes recherches ?

J’utilise beaucoup Word et Excel, ainsi que le bon vieux papier-crayon.

 

Quel est ton site préféré pour ton histoire familiale ?

J’utilise principalement le site des Archives Départementales de Vendéequi regorge d’informations et de données très diverses et variées, si tous les sites d’archives en ligne étaient aussi fournis cela serait le rêve !J’utilise aussi la base de données vendéenne Noms de Vendée, incontournable pour les recherches généalogiques en Vendée.

 

Un rêve généalogique ?

Malheureusement après plus de 25 ans de généalogie, mon rêve généalogique ne sera réalisera plus : trouver une photographie de mes arrières grands parents Pontoizeau. En effet, après toutes ces années, la possibilité de cette trouvaille s’amenuise puisqu’ils sont décédés en 1938 et 1940, les personnes de mon entourage les ayant connus sont toutes décédées !

 

Quel est le projet généalogique que tu comptes réaliser d’ici un an ?

Le projet généalogique de l’année 2015, c’est l’organisation d’une cousinade en juin pour les 80 ans de mariage de mes grands parents maternels, dont j’ai parlé plus haut, d’où la finalisation de leur biographie avant cette date.

 

As-tu une astuce / un conseil à partager ?

Ne jamais désespérer, faire « l’escargot » pour retrouver la commune ou paroisse d’origine quand on ne possède pas l’information par un autre biais. Et surtout ne jamais se contenter de l’État-civil pour faire sa généalogie, en effet, la vie d’une personne ne se résume pas à son état civil !

 

On a la chance en France d’avoir de très nombreuses archives qui nous permettent de retrouver nos aïeux dans de très nombreux domaines …