Portraits de généablogueurs : De vous aïeux en passant par moi

J’ai découvert son blog à l’occasion du challenge AZ. Depuis, je le suis sur les pas de ses aïeux au travers de sa chronique si bien nommée « Si mes ancêtres étaient contés ». Passons par lui pour découvrir ses aïeux.

La Gazette accueille Jean-Marc Hidier :
  • Situation géographique : Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines.
  • Secteurs géographiques des recherches : mon grand-père paternel était originaire de Côte d’Or. Ma grand-mère paternelle de la Sarthe et de l’Orne. Quant à ma mère et ses parents, ils sont nés dans le Pas de Calais. J’ai fait également la généalogie de mon épouse qui puise ses racines dans la Vienne et dans l’Orne également. Fait étonnant , nos généalogies se sont croisées et nous nous sommes trouvés des ancêtres communs par l’intermédiaire de la base de données « Des Cousins de la Marquise ». 
  • Matériel : un PC, une tablette et et mon smartphone pour suivre l’actualité généalogique et prendre connaissance de mes courriels. En fait j’ai trois boîtes mail : une personnelle, une professionnelle et une strictement généalogique. Cela me permet de ne pas passer à côté de messages importants concernant les trois domaines.
  • Réseaux sociaux : Mon blog : « De Vous Aïeux en passant par moi«                      Petit jeu de mots sur le titre afin de mettre l’accent sur les liens générationnels. Un compte Twitter (@HIDIER2), là aussi exclusivement dédié à la généalogie afin de me tenir au courant de l’actualité généalogique; j’en possède un deuxième plus généraliste. Enfin j’ai un compte Facebook et un seul à mon nom. 
  • Depuis quand ton blog est en ligne ? En 2007, j’ai ressenti à cette époque un besoin de partager mon travail généalogique débuté avec mon père dans les années 70. Le blog me semblait la bonne alternative d’assouvir ma passion, de lui rendre hommage et d’essayer de régler des problèmes plus personnels. Je dis souvent qu’écrire et plus particulièrement écrire sur sa famille, ses origines peut remplacer une bonne psychanalyse de quelques années. 
  • Quels sujets abordes-tu sur le blog ? Tout ce qui à trait à ma propre généalogie familiale mais je peux également partager mes lectures généalogiques bien sûr mais aussi historiques. Plus récemment avec le challenge de A à Z ; j’ai été amené à écrire des articles de fond qui abordent des sujets généalogiques plus généralistes mais tout aussi utiles à chacun. 
  • Recherche généalogique, ou projet, en cours : j’ai plusieurs projets en cours. Je reconstitue les généalogies des poilus Morts pour la France d’un petit village du Pas-de-Calais d’où est originaire ma grand-mère maternelle mais j’ai d’autres projets dans les cartons : la reconstitution d’une famille de Côte d’Or et la finalisation d’une histoire  familiale que je souhaiterais offrir aux membres de ma famille proche.

 

 

Quels sont les logiciels, apps, outils que tu utilises pour tes recherches ?

 J’utilise une version Pro d’Heredis sur mon PC couplé à la clé Généo qui me permet d’emmener ma généalogie et de la lire sur n’importe quel PC et d’échanger des données avec d’autres utilisateurs d’Heredis.

J’ai téléchargé également sur ma tablette l’application Geneanet puisque ma généalogie est en ligne sur ce site.

 

 

A quoi ressemble ton bureau ? 

 
 

Euh…. , je ne suis pas le roi du rangement et de l’organisation et mon bureau est à l’image des mes multiples activités.

 

Quel est ton outil préféré pour organiser tes recherches ? 

 J’ai commencé ma généalogie vers 1975 et donc je suis de la  génération papiers. J’ai de multiples cahiers remplis de notes et dans lesquels j’ai relevé les actes concernant mes ancêtres. Mais, récemment j’ai fait du vide et jeté tout ce qui pouvait être  redondant et inutile puisque dorénavant saisi dans ma base de données.

 

Quel est ton site préféré pour ton histoire familiale ? 

 J’ai un attachement particulier pour le forum des généalogistes du Nord-Pas de Calais, pour la compétence et le sérieux des animateurs et la richesse des échanges généalogiques.

Un satisfecit également pour le remarquable travail de Philippe DUCHATEL et Alix NOGA qui effectuent un relevé des actes notariés de la Côte d’Or (Notaires 21).

 

Un rêve généalogique ?

 Qui sait ? De faire de ma passion un métier.

 

Quel est le projet généalogique que tu comptes réaliser d’ici un an ?

 La reconstitution des familles d’un village du Pas de Calais, mais le temps me manque.

 

As-tu une astuce / un conseil à partager ?

Ne pas hésiter à sortir des sentiers battus des registres d’Etat Civil et paroissiaux anciens . Bien d’autres documents existent qui vous permettront d’enrichir votre histoire familiale. Les actes notariés bien évidemment mais également les rôles de Taille, de centième ou de vingtième. Penser aux archives des évêchés qui conservent les actes de catholicités de l’époque moderne. Tout récemment, un acte de baptême de 1859  m’a permis de résoudre une énigme vieille de 25 ans et d’y voir plus clair dans la fratrie d’une famille de …….14 enfants.