Portraits de généablogueurs : Feuilles d’ardoise

 Pourquoi ouvrir un blog de généalogie ? Pour partager, mais aussi pour donner un second souffle à ses recherches ; aller au fond des choses en vue d’écrire un article ; être plus rigoureux, tout en se gardant le loisir de papillonner d’ancêtre en ancêtre.

 La Gazette reçoit Françoise Nicolas, du blog Feuilles d’ardoise.
  • Situation géographique : je suis aixoise depuis plus d’une trentaine d’années et, même si je regrette quelquefois les forêts humides du « Nord », ses nuages gris bien lourds et ses paysages si verts, je ne quitterais pour rien au monde mon nouveau pays si lumineux et ensoleillé !
  • Secteurs géographiques des recherches : mes parents sont tous deux originaires du Maine-et-Loire, mais dans des secteurs géographiques différents, mon père est originaire des Mauges et ma mère a vu le jour au Nord d’Angers, à Villevêque ; s’ils ne sont séparés que de quelques kilomètres, leurs ascendants ne se sont, pour l’instant, jamais croisés… Certains de mes aïeux maternels sont venus d’ailleurs et m’entraînent ainsi plus au nord du département : en Ille-et-Vilaine, dans la Sarthe, dans la Mayenne et même jusqu’en Normandie, dans la Manche et le Calvados.
  • Matériel : je fais mes recherches généalogiques sur un ordinateur portable. C’est tout ! 
  • Réseaux sociaux : mon blog s’appelle Feuilles d’ardoiseJ’ai également un compte twitter (@feuilledardoise), et une page Facebook Je suis également sur Scoop.it  et sur Pinterest.  Celui qui me convient, pour l’instant, le mieux est Scoop.it : je peux y capturer tous les sujets et articles qui m’intéressent, les partager en même temps sur Twitter et les retrouver facilement. J’ai également testé Pearltrees et Pocket mais sans y trouver vraiment d’intérêt pratique, en tout cas pour le moment.
  • Depuis quand ton blog est en ligne ? J’ai ouvert mon blog le 10 avril 2014.
  • Pourquoi avoir ouvert un blog de généalogie ? J’avais envie de partager mes découvertes généalogiques. Je ne voyais plus l’intérêt de poursuivre mes recherches qui consistaient alors à accumuler des ancêtres, à lire et relire des archives, à ébaucher des biographies sans jamais les terminer… Le fait d’ouvrir un blog m’a permis de donner un but à mes recherches et un nouveau souffle à ma généalogie. Même si je continue à « papillonner » d’ancêtre en ancêtre, je suis plus rigoureuse dans mes recherches, je vais au fond des choses pour essayer de donner le meilleur de ce que j’ai pu trouver, en espérant que, peut-être, cela soit utile à d’autres… 
  • Quels sujets abordes-tu sur le blog ? Les articles que je publie concernent exclusivement ma généalogie. Ils sont donc surtout tournés vers l’Anjou, ses lieux, ses personnages, ses familles. Certains articles présentent aussi les « curiosités » que je trouve sur les registres au cours de mes recherches. J’ai commencé également un petit travail sur les Poilus, en particulier ceux de la commune de Melay, d’où est originaire mon ascendance paternelle. Un autre sujet qui me tient également à cœur est celui des Guerres de Vendée, mes ancêtres y ayant participé des deux côtés, aussi bien en tant que royalistes qu’en tant que républicains. 
  • Recherche généalogique, ou projet, en cours : je n’ai pas de projet précis en cours, pas encore, mais beaucoup de pistes et d’idées qui partent un peu dans toutes les directions, même si mon époque préférée reste celle d’avant le Révolution et si mon plaisir le plus suprême est de lire et transcrire les plus vieux actes possibles.

 

Quels sont les logiciels, apps, outils que tu utilises pour tes recherches ?

Je travaille avec Heredis 14. Ma généalogie est publiée sur Geneanetdepuis de longues années et je la mets régulièrement à jour en indiquant les sources et en complétant la transcription des actes (travail à poursuivre…) Je suis abonnée à Geneanet-Privilèges et j’en suis ravie, même s’il y a de nombreuses erreurs, cela m’a permis très souvent de débloquer certaines situations.
J’utilise également assez souvent le site « Bigenet » qui offre pour le département du Maine-et-Loire un relevé très important pour les mariages et qui permet également de vérifier certaines données, malheureusement il est payant.
En ce qui concerne la partie « cachée » de ma généalogie, tout est, assez classiquement, dans des fichiers-dossiers Word, et, depuis quelques mois, dans mes carnets de note de Evernote.
 

A quoi ressemble ton bureau ? 
 


Mon bureau généalogique est nomade, il est au salon. Je travaille le soir, tout en regardant d’un œil la télé… Mon vrai bureau est professionnel, il est encombré de divers papiers, surtout des copies à corriger, et je n’y vais quasiment jamais !
 

Quel est ton outil préféré pour organiser tes recherches ? 

J’ai encore toute une étagère de classeurs que je mettais à jour autrefois, mais dont je ne me sers quasiment jamais ! J’avais également de petits carnets pour noter mes recherches en cours : désormais tout est sur Evernote. (Que j’ai découvert sur ce blog !). Je suis allergique à Excel ! (Je n’arrive pas à m’y mettre, je crois que c’est trop mathématique pour moi !), mais j’adore Evernote, même si mon organisation y est un peu anarchique et qu’il faudrait que je l’améliore.
 

Quel est ton site préféré pour ton histoire familiale ? 

Je me sers beaucoup de Lexilogos pour écrire (étymologie, synonymes… une mine d’or !), de Gallica également, qui contient une importante collection de documents numérisés (périodiques, inventaires…). Je consulte également régulièrement Google Bookspour les mêmes raisons. Je vais bien-sûr énormément sur le site des Archives 49, en particulier pour consulter le dictionnaire de Célestin Port, archiviste incontournable pour qui fait des recherches dans le Maine-et-Loire.
Pour situer un lieu-dit, j’utilise Géoportail, mais aussi un site magique Locomqui permet à partir d’une seule page d’avoir accès à toute une série de données sur la commune concernée (carte Géoportail, carte Cassini, base Mérimée, Palissy…)
 
 

Un rêve généalogique ?
 
J’en ai plusieurs ! Aller « pour de vrai » aux archives. Trouver de vieux actes à transcrire qui concernerait mes ancêtres (ou pas !). Créer un site généalogique qui me permettrait de présenter de manière plus efficace les pages de mon blog et ma généalogie… Attaquer sérieusement la généalogie de mes enfants, ce qui me mènerait ailleurs qu’en Anjou…
 

Quel est le projet généalogique que tu comptes réaliser d’ici un an ?
 
Je ne sais pas encore. Je vais continuer de publier les biographies de la commune de Melay, peut-être faire de même sur la commune de Villevêque… Pour le reste, je vais vagabonder et poursuivre mes recherches et mes articles suivront mes trouvailles au fur et à mesure…
 

As-tu une astuce / un conseil à partager ?
 
Si votre généalogie commence à vous ennuyer, si vous avez l’impression de tourner en rond et de ne pas aller au fond des choses, si vous avez toujours et encore le désir d’apprendre, si vous voulez poursuivre vos recherches avec passion, alors ouvrez vite un blog !