Portraits de généablogueurs : GéW@Pi

Il n’a participé qu’aux huit premières lettres du challengeAZ, mais ces huit lettres nous ont beaucoup appris sur l’histoire et la généalogie de la Belgique. Portrait d’un blogueur né dans la première capitale de France.

Aujourd’hui La Gazette est heureuse d’accueillir Damien Desqueper.

 

  • Situation Géographique : je suis né dans la première capitale de France : Tournai (en Belgique, à une vingtaine de kilomètres de Lille) il y a un peu plus de 42 ans et j’y habite toujours. 
  • Secteurs géographiques des recherches : l’essentiel de mon ascendance se situe autour de Tournai en Wallonie Picarde : région des collines au nord de Tournai pour l’ascendance paternelle, région sud de Tournai (autour de Wez-Velvain) pour l’ascendance maternelle. Sans oublier une arrière-grand-mère flamande et une autre arrière-grand-mère originaire du Brabant Wallon. Pour compléter tout ça, quelques ancêtres plus lointains originaires du Nord de la France et du département de la Meuse. 
  • Matériel : un ordinateur transportable, couplé à un second écran, notamment pour faciliter les dépouillements, un scanner pour les vieilles photos, un appareil photo numérique pour les photos aux archives, un netbook que je n’utilise plus beaucoup, un vieux portable sur lequel je dois encore récupérer des données depuis au moins deux ans, des disques durs externes pour les nombreuses photos de documents d’archives et depuis Noël, une tablette Androïd que j’essaie tout doucement de maîtriser afin de voir notamment ce que cela peut apporter à la généalogie. 
  • Réseaux sociaux : ce n’est pas vraiment mon truc. Un blog, GéW@Pi, qui est au point mort depuis la lettre H du challenge d’avril dernier. Un arbre généalogique pas vraiment à jour sur Généanet. Un peu Facebook pour faire comme tout le monde, essentiellement pour suivre quelques groupes de généalogie. Twitter, etc… je ne vois pas trop l’intérêt, ce n’est pas ça, je pense qui m’aidera à trouver les parents de mon ancêtre né vers 1650… Maintenant, les réseaux sociaux sont de plus en plus utilisés en généalogie, il faudra donc que je voie l’intérêt éventuel. Mais je reste sceptique et j’ai besoin d’être convaincu. 
  • Depuis quand ton blog est en ligne ? Le premier article date du 16 septembre 2012 et le dernier du 9 avril 2013. Espérons que le prochain arrive bientôt… 
  • Quels sujets abordes-tu sur ton blog ? Comme son nom l’indique, le blog concerne la généalogie en Wallonie Picarde, donc j’aborde des sujets en rapport avec cette région qui correspond à mon secteur principal de recherches. J’essaie de montrer que la généalogie ne se limite pas à l’état civil, aux registres paroissiaux, aux recensements ou aux fiches matricules de la guerre 14-18 et qu’il y a plein d’autres choses à découvrir, mais cela implique souvent de se déplacer aux archives et de ne pas faire sa généalogie que chez soi sur Internet. 
  • Recherches généalogiques ou projets en cours : j’ai commencé la généalogie il y a déjà plus de 20 ans : MA généalogie au départ, ensuite de LA généalogie en général et de plus en plus aussi des dépouillements (le tout sur des endroits qui m’intéressent). Tous ces travaux sont publiés à l’Association Généalogique du Hainaut Belge (www.aghb.org) (je suis un des responsables de la section de Tournai de l’association). Ce ne sont donc pas les projets et les idées qui manquent. Qu’est-ce qui sera réalisé ? Difficile à dire, comme je suis plutôt totalement désorganisé, c’est souvent en fonction de l’inspiration du moment, de ce que j’ai pu lire dans un livre, sur le net ou dans un fonds d’archives. Passionné de paléographie (je lis très facilement la plupart des anciens documents en français du 15e au 18e siècle), je privilégie donc les recherches dans les documents de ces périodes, ciblant essentiellement les lieux où je suis susceptible de trouver des infos concernant mon ascendance. Je me tourne principalement aussi vers les archives anciennes autres que les registres paroissiaux ou l’état civil.

 

Quels sont les logiciels, apps, outils que tu utilises pour tes recherches ?

Heredis depuis au moins 15 ans, actuellement Heredis 14. J’ai aussi une ancienne version de Généatique, qui donne un regard différent parfois utile et propose des outils de recherche intéressants.

Généanet qui est l’idéal pour publier sa généalogie (j’avoue, mon fichier est loin d’être à jour). Voir http://gw.geneanet.org/damiend2_w

Nimègue pour les dépouillements de registres paroissiaux. J’ai aussi le logiciel Photos de famille, ça me permet de classer toutes mes photos facilement.

Un tableur et un traitement de texte pour les articles et les dépouillements d’actes notariés.

Google Drive que j’utilise avec l’association généalogique, cela permet notamment de travailler à plusieurs sur le même fichier.

Maintenant que j’ai une tablette, j’essaie aussi de découvrir les outils pouvant être utiles pour la généalogie.

 

A quoi ressemble ton bureau ?

 
 

Quel est ton outil préféré pour organiser tes recherches ?

Je suis malheureusement totalement désorganisé. Des notes un peu partout, sur des cahiers, des bouts de papier, sur l’ordinateur. Et surtout des idées plein la tête. Bref, je suis totalement dispersé, je papillonne de tous côtés. Et il faudrait vraiment que je m’organise un peu. Mais je crois être un cas désespéré.

 

Quel est ton site préféré pour ton histoire familiale ?

Je ne vais pas citer tout ce qui a déjà été dit par d’autres et qu’on utilise tous un jour ou l’autre.

Quelques sites utiles pour la généalogie en Belgique et en Wallonie Picarde que j’utilise plus ou moins régulièrement :

Les Archives belges : www.arch.be (registres paroissiaux et état civil en ligne ainsi que de nombreux inventaires d’archives), à compléter avec le site des Mormons (www.familysearch.org )

Notre Belgique (www.notrebelgique.be) , utile pour rechercher une commune ou un hameau

Généalo (www.genealo.net) , de mon ami Paul Povoas : bases de données avec les mariages en Belgique (Hainaut essentiellement) et en France (Nord-Pas-de-Calais), recensement du Nord de 1906, etc…

Lille Châtellenie (www.lillechatellenie.fr) , de Christophe Yernaux. Il propose notamment une revue dématérialisée et met l’accent sur les sources peu utilisées par les généalogistes, essentiellement dans la région lilloise.

Apis tornacensis (www.apis-tornacensis.be) : base de données indexant de nombreux sujets de recherche sur Tournai et sa région

Lexilogos (www.lexilogos.com) , pour les dictionnaires d’ancien français, souvent utiles en paléographie

 

Un rêve généalogique ?

Faire découvrir les richesses des archives, montrer que la généalogie, ça ne se limite pas à l’état civil et aux registres paroissiaux, montrer l’utilité de toutes ces archives.

Découvrir de nouveaux ancêtres directs, ce qui devient de plus en plus difficile, implique de fouiller des liasses poussiéreuses de documents anciens. Difficulté qui me passionne.

 

Quel est le projet généalogique que tu comptes réaliser d’ici un an ?

Premier projet quasi terminé : le parcours militaire de mon arrière-grand-père durant la première guerre mondiale. Un livre de 90 pages qui sera un beau cadeau d’ici la fin janvier et certainement une des réalisations dont je serai le plus fier cette année, essentiellement par son côté affectif et émotionnel.

Comme je l’ai dit, j’adore la paléographie, donc dépouiller du notariat ancien car ça fait pas mal de temps que je n’ai plus rien fait de ce côté-là. Et ensuite, bien sûr publier et partager, ça se fera via mon association.

Au moins, le dépouillement des mariages d’une des anciennes paroisses de Tournai sous l’ancien régime. Il y a eu, suivant les époques, jusqu’à 12 paroisses à Tournai. Une paroisse (Saint-Jean-Baptiste) est déjà publiée, d’autres sont quasi prêtes pour publication, reste à relire et à corriger.

Ensuite le dépouillement des registres paroissiaux d’un village du Tournaisis dans lequel j’ai des ancêtres.

Enfin quelques articles pour la revue de mon association : dépouillement d’actes notariés et si possible articles plus complexes, demandant de compiler des documents de diverses origines.

Et bien sûr, relancer le blog.

 

As-tu une astuce/un conseil à partager ?

Soyez curieux, sortez des sentiers battus, allez découvrir les richesses des dépôts d’archives