Portraits de généablogueurs : Malibele

Son plus gros défaut : la généalogie n’est pas la première activité du retraité qu’il est. Il se définit comme un cyclotouriste du côté des contemplatifs et donc de ceux qui prennent le temps de s’arrêter, d’admirer, de faire des photos, de cueillir des champignons, de discuter avec les gens et, à l’occasion de faire de la généalogie.

La Gazette des ancêtres accueille Roland Bouat.

 

  • Situation géographique : j’habite au coeur de la Sologne, en région Centre mais je suis originaire de la bordure nord du causse de Gramat dans le département du Lot. Quercynois de souche bien ancienne, puisque mes ancêtres de la lignée patronymique sont tous issus d’une toute petite région située au cœur d’un tâche blanche sur les cartes géographiques, une petite zone entièrement couverte par un simple disque d’une vingtaine de kilomètres, surface centrée sur Alvignac, une commune entre Rocamadour et Padirac (avec des lieux aussi célèbres et aussi connus, c’est plutôt facile pour la localisation géographique). Le berceau de la lignée agnatique est un hameau dans lequel seules les familles de mes ancêtres habitaient. Tout près se trouve maintenant un musée préhistorique suite à la découverte de peintures de cette époque là ainsi qu’un hameau abandonné, les Barrières, en voie de devenir un musée ouvert peut-être.  
  • Secteurs géographiques des recherches : quercynois de souche très ancienne, puisque mes ancêtres de la lignée patronymique sont tous issus d’une toute petite région située au coeur d’un tâche blanche sur les cartes géographiques (au moins depuis 1600). Le berceau familial est un hameau dans lequel seuls les familles de mes ancêtres habitaient. Tout près se trouve maintenant un musée préhistorique suite à la découverte de peintures de cette époque là. Mais le père des MaLiBeLe est originaire de Saône-et-Loire dans une zone tout aussi concentrée que celle de mon épouse dans le nord du Loir-et-Cher et le sud de la Sarthe. Bien sûr, il y a quelques petits débordements: Dordogne de l’est et Corrèze du sud de mon côté, sud-ouest de l’Eure-et-Loir et un peu d’Indre-et-Loire pour les ancêtres de mon épouse. 
  • Matériel : geek depuis… avant l’apparition de la micro-informatique (et donc du mot), je travaille surtout presque exclusivement à partir de mon clavier après avoir débuté avec des fiches perforées ou en programmant un ordinateur de papier, l’invention de Turing. Ce clavier est celui d’un ordinateur portable connecté à deux écrans. Pas de tablette… Que voulez-vous un geek ça vieillit aussi ! 
  • Réseaux sociaux : un geek absent des réseaux sociaux, c’est quasiment inconcevable, non? 

site personnel: http://www.lorand.org avec une rubrique généalogie quasi abandonnée, lien. Je gère aussi 4 ou 5 autres sites pour des associations de cyclotourisme.

blog: http://malibele.tumblr.com qui a surtout fonctionné pendant le challenge AZ 2013 (il redeviendra peut-être plus dynamique lors du challenge AZ de 2014 mais le mois de juin est davantage propice aux sorties à vélo…)

Twitter: https://twitter.com/Broche46 (mais aussi d’autres comptes gérés plutôt dans le monde du cyclotourisme).

Facebook: https://www.facebook.com/roland.bouat (mais même remarque)

Scoopit: 5 fils de curation (et oui, encore!) dont un sur la généalogie: http://www.scoop.it/t/robot-genealogie

  • Depuis quand ton blog est en ligne ? Mon blog de généalogie malibele.tumblr.com depuis la fin de 2012 ou le début 2013. C’est donc un très jeune blog géré. Mais la rubrique « généalogie » de mon site personnel a été créé en … 2008 sans doute, au moment où j’ai pris ma retraite professionnelle. Mais mon site personnel existe … depuis 1996!
  • Quels sujets abordes-tu sur le blog ? Mes étonnements généalogiques d’abord. Mes découvertes généalogiques un peu. Mes surprises généalogiques beaucoup. Mais je publie peu puisque de très nombreux généalogistes disent avec talent ce que je ne saurai faire mieux. Il n’y a que pour le challenge AZ où j’ai essayé de faire un peu plus que d’habitude… 
  • Recherche généalogique, ou projet, en cours : En ce moment, je reprends toutes mes fiches individuelles, toutes mes fiches familiales pour tout remettre à peu près d’aplomb mais mon enthousiasme du départ, trop alimenté par des premières découvertes trop nombreuses, m’ont fait négliger un comportement essentiel pour tout généalogiste: noter clairement ses sources! Il y a des renseignements affichés dans ma généalogie dont je ne retrouve pas l’origine! Bon, pour la plupart, les recoupements me confirment leur exactitude. Ouf!

 

Quels sont les logiciels, apps, outils que tu utilises pour tes recherches ?

Très récemment, j’ai enfin découvert comment utiliser un logiciel de prise de notes en généalogie. Bon c’est Evernote, je crois qu’il y en a qui connaissent donc bien mieux que moi, un vrai débutant tout frais éclos en ce domaine. Toutes mes recherches se font sur le logiciel Webtrees dont j’ai créé le wiki en français (seulement en traduisant les pages du site américain malgré une incompétence notoire en anglais). J’utilise aussi une base de données créée avec mes petits doigts, BDD donc très personnelle et donc pas du tout finalisée pour un utilisateur lambda (si ça existe).  Pour les relevés systématiques dans les communes où figurent un grand nombre des ancêtres des MaLiBeLe, je préfère un tableur.

 

A quoi ressemble ton bureau ?

Un chantier permanent dans lequel la généalogie a une grosse place mais après… le cyclotourisme.

 
 

Quel est ton outil préféré pour organiser tes recherches ?

Tableur (Excel ou OOo, pas beaucoup de différences sur ce point) pour les relevés systématiques en raison des très nombreuses possibilités de tri et de sélection, Access pour suivre les ancêtres et les cousins généalogiques avec liens artisanaux vers mon logiciel de recherches généalogiques, vers les fiches individuelles comme les fiches familiales, l’explorateur de Windows pour le stockage de mes données.

 

Quel est ton site préféré pour ton histoire familiale ?

J’ai envie de répondre le Web. Ca ne fait pas un peu trop geek, ça ? J’aime beaucoup les sites sans prétention qui raconte l’histoire des petits villages de France. Dommage qu’il n’y ait pas un autre passionné pour en établir un inventaire!

 

Un rêve généalogique ?

Ah oui alors: parvenir à trouver le temps pour réaliser l’arbre généalogique des minuscules villages de mon enfance (Broche et Magnagues sur la commune de Carennac dans le Lot), du hameau de ma lignée patronymique (les Fieux à la limite des communes de Miers et de Montvalent toujours dans le Lot) et celui du hameau de ma mère (Lafage sur la commune de Rocamadour). Mais, pour le moment, cela ressemble davantage à une utopie: la généalogie est bouffeuse de temps et j’ai beaucoup trop d’activités en cours…

 

Quel est le projet généalogique que tu comptes réaliser d’ici un an ?

Ca, je sais: terminer la vérification de mes données généalogiques mais il y a plus de 7000 individus maintenant! Je pense toutefois qu’après les 2000 premiers, j’ai dû commencer à être un peu plus… organisé et surtout enfin plus soigneux surtout à propos des sources.

 

As-tu une astuce / un conseil à partager ?

Conseil: Noter vos sources, quelles qu’elles soient. Et n’attendez-pas pour celle qui vous apportera le plus: celle que constitue la mémoire des membres de la famille.

Astuce: ne pas s’arrêter aux seuls ancêtres mais aussi explorer leurs frères et soeurs ainsi que leurs conjoints/conjointes et leurs enfants. On y trouve des renseignements pas toujours utiles mais souvent intéressants sur la façon dont nos ancêtres vivaient ou survivaient autrefois.