Portraits de généablogueurs : Mes racines et mes ailes

 Ouvrir un blog de généalogie pour faire partie d’une communauté dynamique. Écrire pour le plaisir. Profiter des expériences des uns pour enrichir la sienne. N’est-ce pas la quintessence même de la généalogie ?

La Gazette reçoit Yann Leroux, du blog Mes Racines et mes ailes.
  • Situation géographique : j’habite près de Toulouse mais je suis originaire de Bretagne (entre Dinard & Dinan). Le travail m’a fait venir dans cette région un peu par hasard mais maintenant je m’y plais bien !
  • Secteurs géographiques des recherches : pour les recherches du côté de ma femme, les recherches s’effectuent dans l’Aude, les Pyrénées-Orientales et un peu l’Espagne. Et pour ma part, c’est les Côtes d’Armor, l’Ille-et-Vilaine, le Finistère et la Haute-Loire. Les collatéraux m’emmènent dans la Manche, l’Aveyron ou encore la région parisienne.
  • Matériel : je travaille principalement sur mon PC avec deux écrans. Ce qui est très pratique pour prendre des notes ou renseigner les informations dans Heredis (version 2014) tout en ayant l’acte toujours visible. J’utilise aussi, bien que très peu, mon téléphone sur lequel j’ai installé l’application de Geneanet.
  • Depuis quand ton blog est en ligne ? Le blog est ouvert depuis le 27 Décembre 2013 soit déjà plus d’an. C’est fou comme le temps passe vite. 
  • Pourquoi avoir ouvert un blog de généalogie ? Je suis tombé dans la généalogie à la naissance de mon fils. En effectuant des recherches sur internet, je suis tombé sur certains sites de généablogueurs et ça m’a donné envie. Je trouve l’ambiance de ce petit monde tout à fait sympathique. De plus, je trouve que la lecture des articles sur les autres blogs génère une certaine émulation que ce soit pour donner l’envie d’écrire ou bien ne serait-ce que pour farfouiller dans de nouvelles archives encore inconnues (j’ai découvert la base Léonore de cette manière par exemple). 
  • Quels sujets abordes-tu sur le blog ? Pour le moment, j’essaye principalement de participer aux généathème et au ChallengeAZ. Si je tombe sur un fait intéressant et que l’inspiration me vient, j’essaye publier quelque chose. Mais entre la vie de famille, le travail et les recherches, j’avoue avoir un peu de mal à écrire. Mais ce n’est pas mon but, je n’ai pas d’objectif de rendement. C’est pour le plaisir ! 
  • Recherche généalogique ou projet en cours ? Je suis assez avancé de mon côté mais la partie de ma femme est moins étoffée. Je me lance donc en ce moment un peu plus dans cette partie de notre arbre. Cela permet du coup de faire une pause sur ma branche et de peut-être avoir un regard plus neuf lorsque j’y reviendrais. En parallèle, j’essaye de reprendre mes SOSAs dans l’ordre et de relire les actes pour y noter les informations que j’aurais pu laisser passer lorsque j’étais moins « carré » dans mes recherches. Donc pas mal de travail en perspective et peu de temps…
 
Quels sont les logiciels, apps, outils que tu utilises pour tes recherches ?
 
J’utilise Hérédis 2014 pour la saisie des informations. Je sauvegarde tous les actes sur mon NAS et ensuite une recopie automatique s’effectue sur Google Drive pour les captures des actes. Un peu Google Keep pour des notes et un peu Excel pour quelques tableaux.
 

A quoi ressemble ton bureau ? 
 



Quel est ton outil préféré pour organiser tes recherches ? 
 
Depuis peu Google a sorti une nouvelle application en ligne Inbox. Ce nouvel outil permet de mettre en place des rappels sur des mails ou bien des rappels tout simplement. J’aime beaucoup, car je peux mettre des alertes de manières régulières. Par exemple, les alertes de Geneanet, je les stocke dans les rappels et de temps en temps, j’y jette un œil pour compléter ou corriger des informations dans mon arbre.
 

Quel est ton site préféré pour ton histoire familiale ? 
 
J’aime beaucoup le site du Chtimiste ! C’est une vraie mine d’or pour les recherches sur les régiments de la Première Guerre mondiale.
J’ai aussi beaucoup utilisé le site des Journaux de Marche et Opération pour les recherches sur la même époque. C’est très immersif en plus de lire ces journaux car on rentre un peu dans la vie des poilus.

Un rêve généalogique ?
 
Pas de rêve en particulier ! Mais j’aimerais bien trouver des photos plus anciennes de ma famille. Pour enfin pouvoir mettre un visage sur tous ces noms.
 

Quel est le projet généalogique que tu comptes réaliser d’ici un an ?
 
J’aimerai finir de reprendre les données de mes SOSAs pour valider ce que j’avais trouvé à l’époque de ma collectionnite-aigüe et compléter la branche de ma femme.
 

As-tu une astuce / un conseil à partager ?
 
Rien d’exceptionnel dans mon conseil, mais il ne faut jamais laisser de côté les collatéraux et bien lire toutes les notes sur les actes (sur les mariages) où il y a pleins d’informations.