Quels outils et méthodes pour une généalogie révisée ?

Demandez aux généalogistes s’ils sont prêts à reprendre leur généalogie de zéro, et la toile s’affole des deux côtés de l’Atlantique. Il en ressort une question importante : comment garder le plaisir de la recherche tout en corrigeant ses erreurs ?

 

blog_genealogie-do-over
Genealogy Do-Over. Sous ce terme se cache un défi lancé par Thomas MacEntee, chef de file des généablogueurs anglo-saxons : celui d’oser mettre de côté ses années de recherches généalogiques pour tout recommencer.
 
Cette idée a été reprise en France par Elise. Sous le titre « Faut-il reprendre son arbre généalogique à zéro ?« , son article a fait réagir de nombreux généalogistes.
 
Certains généalogistes, comme Dominique refusent catégoriquement de se laisser entraîner dans cette reprise radicale.
D’autres, comme Françoise ou Elodie sont tenté(e)s et / ou se sont déjà lancé(e)s dans la reprise de leur généalogie.
 
 
Reprendre sa généalogie de zéro ou lui apporter une seconde lecture ?
 
A mon sens tout le sujet est là, car le but final est le même : avoir une généalogie la plus élaborée possible, tant du côté des individus que du côté des sources.
 
Que vous choisissiez la méthode « j’efface tout et je recommence » ou celle de reprise pas à pas, il est avant tout question d’organisation.
 
Le message de Thomas MacEntee est clair, il ne s’agit pas seulement d’effacer toutes les données pour les saisir de nouveau, il s’agit d’établir des protocoles de recherche, de mettre en place des outils.
D’ailleurs, son deuxième article sur le sujet concerne le planning de cette reprise en mains.
 
Je suis Thomas depuis le début de son challenge pour cet aspect organisationnel, et j’en suis venue à la conclusion que cette rigueur fait disparaître le plaisir de la recherche.
Sa feuille de route ne me donne pas envie de le suivre. J’ai envie d’améliorer mes données généalogiques, mais j’ai surtout envie de m’amuser dans la recherche.
 
 
Quels outils et méthodes pour une généalogie révisée ?
 
 
Le généalogiste débutant, tout à son excitation de remonter son arbre, engrange les individus, sans forcément noter les sources ou vérifier l’exactitude des données trouvées en ligne.
Puis l’expérience aidant, les données sont vérifiées, les sources notées, mais qu’en est-il des premières recherches ? Qu’en est-il des branches où les recherches étaient un peu plus ardues ?
 
J’ai déjà évoqué sur ce blog quelques méthodes pour revenir sur ses recherches tout en conservant le plaisir de la découverte.
 
Si vous avez envie de vous replonger dans ces branches oubliées, de vérifier si vos données sont correctement saisies, je vous propose de me suivre pendant trois semaines.
 
Nous aborderons ensemble trois aspects méthodologiques pour reprendre ses données et continuer à découvrir son histoire familiale :
 
Si vous êtes débutant, ces conseils vous seront utiles pour appliquer les bonnes méthodes dès le début de vos recherches.
 
Rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir comment un peu d’organisation et beaucoup d’idées peuvent redonner du peps à votre généalogie !