Séminaire de paléographie avec La Revue Française de Généalogie : Clap de fin

Mercredi 7 décembre a eu lieu la troisième et dernière session du séminaire de paléographie, organisé par La Revue Française de Généalogie. Ce séminaire fut très enrichissant.

 

Côté méthodologie, Pierre-Valéry Archassal, au travers d’exemples concrets, nous a donné non seulement les bonnes clés pour transcrire sans crainte des textes anciens, mais aussi en commentant le support, des pistes de recherche.

Personnellement j’ai enfin compris qu’il n’y avait rien à comprendre dans les notes tironiennes. Il faut les apprendre pour ce qu’elles sont, rien d’autre. Je ferai un raccourci en disant qu’il s’agit de la sténo d’antan.

Côté humain, ces trois jours furent l’occasion de belles rencontres. Nous sommes repartis avec les courriels des uns et des autres, et l’entraide est déjà en cours, que ce soit pour des recherches en archives ou des transcriptions.

Je donne donc rendez-vous à tous mes acolytes pour l’année prochaine à l’occasion de la session de niveau 2.

Charles Hervis, rédacteur de La Revue Française de Généalogie, nous a récompensé de nos efforts par la visite du minutier central des notaires de Paris.

Nous avons été accueillis par Joël Poivre, des Archives Nationales qui, après une présentation de l’historique et des fonds du minutier, nous a montré deux documents originaux, dont une tontine (1).

Foin des longs discours, je vous laisse découvrir cette journée au travers de nos gazouillis :

 

 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

N’hésitez pas à vous inscrire à la prochaine session : retrouvez toutes les informations sur le site de La Revue Française de Généalogie

 

(1) Je reviendrai sur cet acte dans un prochain article.