Avis de décès : une source inexploitée

avis de décès, source inexploitée, généalogie, presse

Parmi les sources disponibles pour rechercher son histoire familiale, les avis de décès sont souvent sous-exploités. Au-delà de la date de décès, d’inhumation, il y a aussi les membres de la famille. Qui sont-ils ? Quelles sont les alliances entre famille ? Nous allons voir comment une liste de noms peut nous aider à développer notre généalogie.

Avis de décès
Les Affiches de Paris, des provinces, et des pays etrangers (Paris : 1716), Gallica, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k10534248

L’avis de décès dans l’Histoire

Avant la presse, les annonces publiques, dont les avis de décès, étaient faites par les crieurs. Si cette fonction est attestée dès l’Empire romain, c’est en 1220, que Philippe II Auguste instaure le cri de Paris et confie cette tâche au juré-crieur. À partir du XVIIe siècle, les sermonneurs accompagnaient les crieurs et distribuaient les billets d’enterrement. En 1745, le quotidien les Affiches de Paris, intègre les annonces des enterrements de la ville de Paris. C’est en 1777 qu’apparaît pour la première fois une rubrique Enterrements. Elle est publiée par le Journal de Paris.

Avec le développement de la presse, se côtoient les avis de décès et les nécrologies. Il est important de retenir la notion suivante :

À la différence de la convivialité des annonces dans les journaux locaux – où la notice nécrologique sert de réelle invitation pour tous les lecteurs –, une annonce publiée dans la presse à grand tirage joue en plus un rôle dans la distinction sociale.

Makarova Arina, « La fonction sociale de la rubrique nécrologique. L’annonce de décès à travers la presse des xviiie-xixe siècles », Hypothèses, 2007/1 (10), p. 113-121. DOI : 10.3917/hyp.061.0113. URL : https://www.cairn.info/revue-hypotheses-2007-1-page-113.htm

Étude de l’avis de décès de Marie Antoinette Virginie Merle

Marie Antoinette Virginie Merle est la fille de Jean Merle. Elle naît le 19 avril 1846 à Saint-Romain-Lachalm (43), sept ans après son aîné, Jean Antoine Firmin. Le mercredi 15 mai 1867, elle épouse Jean Claude Boudarel, fils de Claude et Catherine Royon. Sept générations plus bas, il y a ma fille.

Marie Antoinette décède le 29 avril 1935, dans sa 90e année. L’avis de son décès est publié dans le numéro 121 du Mémorial de la Haute-Loire, publié le 1er mai 1935.

Les mots ont aussi leur importance de ce type de publication. Ainsi, la famille de Virginie ne se contente pas de faire part de sa douleur, mais mentionne la perte cruelle qu’elle éprouve suite à son décès.

La famille est unie dans la douleur. Nous retrouvons le statut de chacun d’eux dans leur rapport à la décédée, citée comme mère, belle-mère, grand-mère, arrière-grand-mère, tante, grand-tante, cousine et enfin, amie.

Ce qui va me permettre de lier ces informations entre elles, c’est bien évidemment, l’étude des couples cités.

Le clan Boudarel

Marie Antoinette Virginie a eu huit enfants. Les deux premiers enfants, des filles, sont mortes en bas-âge pour la première, à 23 ans pour la seconde. Vient ensuite par ordre de naissance :

  • Jean, cité en premier sur l’avis de décès. Il épouse en 1902, Julie Marie Elisa Fournier.
  • Clotilde. Elle épouse Claudius Rivaton , cité en dernier, en 1896.
  • Marie Céline. Elle épouse Albert Fourgon, cité en second, en 1902.
  • Barthélémy, cité en troisième, épouse Anne Marie Jurine en 1905.
  • Marie. Née en 1882, je n’ai pas trouvé pour le moment d’autres informations à son sujet.
  • Laure Jeanne. Née en 1886, elle épouse en 1908, Jean Pierre Fournier, cité en avant-dernier.

Pour vous, il ne s’agit que d’une liste de noms. Pour moi, il s’agit de noms déjà rencontrés soit en tant que témoins, soit en tant qu’individus dans l’arbre généalogique. Je me suis particulièrement intéressée à Anne Marie Jurine. En effet, je retrouve non seulement ce nom de famille à la 13e génération, associé au nom Boudarel, mais aussi la mère de Anne Marie est une Royon, un nom également présent dans l’arbre.

En remontant la généalogie de Anne Marie, je suis remontée jusqu’à ses arrières-arrières-grands-parents, Jean Baptiste Royon et Marie Madeleine Chausse.

Jean Baptiste et Marie Madeleine ont eu plusieurs enfants, Jean, dont descend Anne Marie, et Jacques, dont descend Barthélémy Boudarel, son époux.

Parenté Barthélémy Boudarel / Anne Marie Jurine

Je n’ai pas encore recherché les connexions entre les famille Boudarel et Fournier présentes dans l’avis. Je ne doute pas que j’en trouverai.

Des sources inattendues pour votre généalogie

L’important est dans les détails. C’est ainsi que pourrait se conclure cette série de trois billets, initiée par la réception du livre de Jean Merle. En recherchant qui était le propriétaire de ce livre, j’ai pu découvrir une affaire judiciaire et agrandir l’arbre généalogique.

Mon conseil : ne négligez aucune source, aucune piste. Vous ne savez pas où elle pourrait vous emmener !

Crédit image : Image par Pexels de Pixabay

Commentaire (3)

  • ferrazza williams| 31 mars 2020

    les actes de décès manquent, car on ne meurt pas toujours là où on est né?… il est vrai que les mentions marginales sont très utiles quand elles rapportent les évènements de la vie comme les mariages, les divorces, les morts…

  • Marine| 29 mars 2020

    Merci pour cet article Sophie ! Pour retrouver l’avis de décès de Marie Antoinette, as-tu bien fait une recherche de son nom dans Retronews ? Ou alors as-tu épluché les journaux après sa date de décès ?
    Autre question : les décès/enterrements étaient-ils systématiquement reportés dans les journaux ou était-ce seulement quand la famille souhaitait l’annoncer ? Merci pour tes réponses 🙂

    • Sophie| 30 mars 2020

      Merci Marine !
      J’ai recherché dans Retronews. Les avis de décès ne sont publiés que si la famille le souhaite. C’est pour cela que nous avons tendance à les ignorer en pensant qu’on ne trouvera rien. Il faut tout exploiter 😉

  • Répondre

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.