#ChallengeAZ : J comme Jeu

La généalogie n’est pas un jeu d’enfant. Vraiment ? Un loisir doit-il être sérieux ? Comment intéresser les plus jeunes ? Beaucoup de questions et quelques réponses…

Il existe des généalogistes qui s’accrochent à leur arbre, comme les nobles d’un temps passé à leurs privilèges… La généalogie est une affaire sérieuse, qu’il faut donc faire sérieusement. En toute logique, les enfants ne peuvent entrer dans le Saint-Graal qu’est le monde généalogique.

Je vais déplaire à ces personnes, mais laissez moi vous dire que vous avez tout faux, voire, rien compris à l’essence même de la généalogie (là, je vais me faire taper sur les doigts….).

Si je lis la définition du mot « loisir » dans le Larousse, je lis ceci : [su_quote]ancien français loisir, être permis, du latin licere[/su_quote] La généalogie c’est permis, et pour tout le monde !

Nous devons à Jean-Louis Beaucarnot, la démocratisation de la généalogie, autrefois perçue comme une activité d’érudit. Faut-il être érudit pour faire de la généalogie ? Non ! Mais nous le devenons à force de nous plonger dans les cartes, livres et autres publications savantes pour comprendre la vie de nos ancêtres.

 

jeu-genealogik

Genealogik, le jeu de l’oie généalogique. ©Sophie Boudarel

 

Bien que j’ai abordé le sujet dans l’article H comme Histoire(s), et que je l’aborderai de nouveau avec la lettre T, je repose la question : [su_quote]Comment intéresser les jeunes à l’Histoire, à leur histoire, si nous leur présentons cela comme une activité sérieuse, faite par des gens sérieux ?[/su_quote]

Un enfant a besoin que l’enseignement soit vivant. Plongez-vous dans vos souvenirs. Je suis sûre que vous vous souvenez mieux des enseignants qui savaient animer leurs cours. Dans ce cas, pourquoi ne pas favoriser l’approche de la généalogie par le jeu ?

Je vous ai parlé sur ce blog de Genealogik, simple jeu de l’oie adapté à la généalogie. Il existe également le jeu Generami. Je n’ai pas eu l’occasion de l’essayer (si vous en avez un exemplaire, vous pouvez partager vos impressions dans les commentaires). Il y a également le jeu Qui est qui ? adapté à la généalogie, et bien d’autres idées, à commencer par demander aux plus jeunes de dessiner leur arbre et d’y coller des photos ou de dessiner des portraits.

 

jeu-arbre-dessin

Quand ma fille me dit « Attends maman, je fais un dessin » ©Sophie Boudarel

 

La généalogie n’est pas un jeu ? 

 

Allez dire ça à tous les généalogistes qui se piquent au jeu de rechercher leurs ancêtres ! Allez dire cela à ces généalogistes qui se sont pris à chercher leur Sosa 1000

 

 

jeu-sosa-1000

En quête du Sosa 1000

 

Plus je m’amuse dans ce que je fais, plus je le fais avec passion et… sérieux.

Alors, la généalogie : côté sérieux, gardien du temple ? Ou côté sourire et « éclate totale » dans la recherche et le partage ?

Vous savez de quel côté je me situe 😉 Et vous ?