ChallengeAZ : on commence quand ?

Les idées commencent à fleurir, le généablogueur butine les archives pour ses billets de blog. Le printemps approche, synonyme de renouveau de la nature, et du ChallengeAZ !

ChallengeAZ Bloguez votre généalogie

 

Dans moins de trois mois, le ChallengeAZ fera son grand retour pour une quatrième saison ! Qui l’eut cru ? Certainement pas moi lorsque j’ai lancé l’idée pour la première fois en 2013.

2013, 2014, 2015. Trois années où j’ai été bluffée par la communauté généalogique. Trois années de :

  • Découvertes : de nombreux blogs sont créés à cette occasion.
  • Surprises : des généalogistes ont osé sortir de leur production habituelle, pour nous régaler de récits familiaux, d’aventures…
  • Amitié : une baisse de moral ? Une envie de quitter ? La communauté généalogique monte au créneau pour soutenir un des siens.
  • Rires : parce qu’écrire tous les jours pendant un mois peut occasionner de beaux craquages, et que les généalogistes sont de joyeux drilles.

Que nous réserve 2016 ? Je ne le sais pas encore, mais je sais que certains travaillent déjà sur cette nouvelle édition, ou cherchent des idées.

 

Pour les nouveaux venus, qu’est-ce que le ChallengeAZ ?

View my Flipboard Magazine.

Pendant le mois de juin, les généalogistes publient sur leur blog, un article par jour -du lundi au samedi- avec pour fil rouge l’alphabet, et pour contrainte de thème la généalogie, l’histoire familiale, l’histoire régionale…

Cette année, le ChallengeAZ débutera le mercredi 1e juin, et se terminera le jeudi 30 juin.

Pour avoir un aperçu des productions des généablogueurs, vous pouvez consulter le magazine ChallengeAZ sur Flipboard, ou la page Facebook consacrée à l’évènement.

 

Comment participer au ChallengeAZ ?

Rien de plus simple !

  • Il vous faut avoir un blog sur lequel publier vos articles. En 2015, 45 % des participants avaient créé leur blog à cette occasion.
  • Pour pouvoir être compté comme participant, vous publierez un article par jour, du lundi au samedi.

 

Quels sujets puis-je choisir ?

Préparez-vous un thé, et explorez les articles qui ont été publiés. Ils traitent de généalogie, de recherches, d’organisation, d’histoire familiale, régionale, de vieux métiers, de jeux…

Bien sûr, plusieurs généalogistes peuvent traiter du même thème, par exemple A comme Archives. N’y voyez pas de contrainte supplémentaire. Chaque généalogiste est unique, et a sa propre pratique et vision des Archives. Vous souhaitez écrire sur le sujet ? Ne vous privez pas de ce plaisir !

 

Quelle forme doivent avoir mes articles ?

Celle que vous voulez ! Sérieusement, pourquoi se contenter d’écrire ? La généalogie se dessine, se conte. Vous aimez être synthétique ? Sur le principe de Ma thèse en 180 secondes, pourquoi ne pas publier de courtes capsules vidéo ?

La généalogie ce n’est pas que des noms et des dates, montrez votre talent !

 

Comment me préparer ?

Certains généalogistes se sont jetés à l’eau le jour même, et ont rédigé leurs articles au jour le jour. Ceux qui ont survécu à cette expérience, nous ont juré leurs grands dieux, qu’on ne les y reprendrait plus ! Comme toujours, un minimum de préparation est recommandé.

Si, écrire au fil de l’eau ne vous fait pas peur, je vous recommande de préparer à l’avance :

  • Votre sujet
  • Votre plan : A comme … B comme …
  • Vos illustrations (le temps passé à chercher des images peut être très chronophage)
  • Par sécurité, pensez à faire une double sauvegarde de votre préparation, sur un disque dur externe ou via un service Cloud.

Idéalement, rédiger ses articles à l’avance est préférable. Ne soyez pas trop dur avec vous-même, ne cherchez pas la perfection, elle n’existe pas.

Vous avez besoin d’un peu de motivation pour écrire ? Essayez The Most Dangerous Writing App. Après avoir sélectionné un temps de rédaction, cette application vous met sous pression. En effet, si vous cessez d’écrire pendant ce temps définit, l’application effacera votre travail ! Efficace ou tortionnaire, à vous de choisir 😉

 

L’aventure vous tente ? N’hésitez pas à nous rejoindre. Et pour bien finir votre préparation, lisez le guide de survie !