Pendant le challengeAZ, je découvre la vie de mon arrière-grand-père, Louis Simard. Le geste qu’a commis Louis en 1910, abandonner son fils Marcel, a des répercussions encore aujourd’hui.

 

Il ne devait pas y avoir de billet aujourd’hui, pas de Y. Louis ne m’a pas laissé assez de matière pour trouver un sujet. Pourtant la vie en a décidé autrement. La vie ou le CERCIL ?

Le Ministère de la Défense a demandé au Centre d’Etudes et de Recherches sur les Camps d’Internement dans le Loiret de mettre en valeur les deux nécropoles présentes dans le Loiret à La Ferté-Saint-Aubin, et Fleury-les-Aubrais.

 

La nécropole nationale de Fleury-les-Aubrais

 

Mon grand-père, Marcel Simard, le fils de Louis, est enterré à Fleury-les-Aubrais. Sa tombe est une des 3 400 sépultures des soldats des Première et deuxième guerres mondiales.

J’ai souvent parlé de Marcel sur ce blog. Dans le premier billet de ce challenge, Abandon d’enfant, j’écrivais que Louis était la cause de ma venue à la généalogie. Si son acte passé en est la cause, Marcel est le tout premier membre de ma famille sur lequel j’ai travaillé.

J’ai régulièrement publié au sujet de mon grand-père, en fonction des découvertes que je pouvais faire. La dernière publication date du 20 août 2013.

Le 27 juin dernier, j’ai été contactée par Mathilde Michelon, qui est en charge de la valorisation de la nécropole de Fleury-les-Aubrais. Mathilde a découvert l’histoire de Marcel Simard au fil du blog : « J’ai découvert son histoire avec beaucoup d’émotion au fil des archives que vous avez publié sur ce site. La photographie prise au lendemain de la bataille de la Croix-Saint-Leufroy a particulièrement retenu mon attention, elle est riche en détail et elle rend compte de la rude bataille. »

 

La suite du message de Mathilde m’a particulièrement touchée :

« Nous organisons une visite le 5 juillet 2016, à laquelle vous êtes cordialement invitée, et nous souhaiterions relater l’histoire de votre aïeul. »

 

Fleury-les-Aubrais. © R. Simard

Fleury-les-Aubrais. © R. Simard

 

 

Marcel s’était engagé dans l’armée pour avoir une vie meilleure, pour s’en sortir, m’a-t-on toujours dit.

Le mois de juin a été consacré à son père, dont l’acte inimaginable a forgé son destin. Le mois se termine, le livre sur Louis se referme. C’est un nouveau chapitre pour Marcel qui s’écrit.

 

Le 5 juillet prochain, j’assisterai, avec ma fille, à cette visite où, au travers de Marcel Simard, mon grand-père, son arrière-grand-père, nous rendrons hommage à tous les soldats morts pour la France.

Quelle plus belle manière de terminer le challenge ?

 

 

Lire

Sophie Boudarel : « Photos de famille : comment une simple question peut résoudre un mystère« , publié le 20 août 2013. URL http://la-gazette-des-ancetres.fr/photos-de-famille-comment-une-simple-question-peut-resoudre-un-mystere/

La République : « Visite inédite de la nécropole fleuryssoise le 5 juillet, à l’initiative du Cercil », publié le 27 juin 2016. URL http://www.larep.fr/loiret/actualite/pays/orleans-metropole/fleury-les-aubrais/2016/06/27/visite-inedite-de-la-necropole-fleuryssoise-le-5-juillet-a-linitiative-du-cercil_11977038.html