Des cartes anciennes pour votre généalogie

cartes anciennes pour la généalogie

Les outils géographiques sont nombreux et pourtant peu utilisés. Il y a les dictionnaires topographiques, les cartes anciennes, mais aussi les outils de géolocalisation. Dans cette nouvelle série, nous allons voir ensemble quels sont ces outils et comment les utiliser.

Dans le premier billet de cette nouvelle série consacrée aux outils géographiques, nous avons vu l’utilité des dictionnaires topographiques.

Si connaître l’histoire d’une ville, d’un village, est utile, il est également important de l’étudier sur une carte. Une carte vous donnera des indications géographiques, géologiques. Vous y suivrez les cours d’eau, verrez les bois et forêts.

Les territoires sont vivants, c’est pourquoi il est aussi utile d’avoir accès à un éventail chronologique de cartes anciennes.

Les cartes anciennes sur Gallica

Gallica, accès aux cartes anciennes

Vous pouvez accéder aux cartes anciennes dans Gallica par le menu principal. L’accès géographique propose un choix de cartes organisé par région, puis par département. L’accès chronologique propose un accès allant du XVIe au XXe siècle. Ce dernier est un peu plus complexe à appréhender pour retrouver un territoire. Mon conseil : préférez l’accès géographique. Il vous suffira ensuite d’affiner la période en utilisant le menu Date d’édition, dans la colonne gauche.

La carte de Cassini est la carte de référence des généalogistes. Établie entre 1756 et 1815, elle est à privilégier si vos recherches se situent dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Techniquement, la France a été découpée en plusieurs cartes numérotées. Son utilisation peut donc être complexe, car il faut commencer par découvrir quel est le numéro de carte pour la zone qui vous intéresse. À condition de trouver le bon numéro sur le tableau d’assemblage, il vous faudra ensuite rechercher la feuille.

Heureusement, les équipes de Gallica ont pensé à leurs utilisateurs. Sur la page d’accueil de la carte de Cassini, vous trouverez une carte de France découpée par zone, chaque zone correspondant à une feuille du tableau d’assemblage. Un clic sur la zone de votre choix affiche une fenêtre avec une miniature de la carte de Cassini et, le plus important, un lien direct vers cette dernière.

Les cartes anciennes sur Geoportail

Geoportail est un portail mis en place par l’IGN (institut national de l’information géographique et forestière). Les cartes sont accessibles via le menu Cartes.

Geoportail propose, entre autres, les cartes dites de l’État-major. Établies entre 1820 et 1866, ces cartes sont intéressantes pour l’étude des territoires au XIXe siècle.

Sur le site, vous retrouverez également la carte de Cassini. La qualité est inférieure à celle disponible sur Gallica, qui l’a numérisé en haute définition. Toutefois, l’intérêt réside dans la possibilité de superposer des cartes. Cette fonction est très utile pour localiser sur une carte moderne, un lieu-dit aujourd’hui disparu. Pour savoir comment utiliser cette fonction, rendez-vous sur la chaîne YouTube du blog.

Autre outil intéressant, la possibilité de calculer un profil altimétrique. Elise Lenoble a rédigé un article détaillé sur cet outil. Vous le retrouverez sur son blog, Auprès de nos racines.

Mon conseil : si l’utilisation du site vous semble complexe, je vous recommande le site Remonter le temps. Développé par l’IGN, il vous permet de comparer des cartes anciennes et de voir ainsi l’évolution d’un territoire.

Ailleurs sur le Net

Qualité de l’image, utilisation, fonds proposés … Si d’autres sites proposent un vaste choix de cartes anciennes, tous ne se valent pas. Pour des cartes de qualité, je vous recommande :

David Rumsey Map Collection. David Rumsey est un des membres fondateurs du Yale Research Associates in the Arts. En 1995, il fonde Cartography Associates. En 1980, il commence une collection de cartes historiques d’Amérique du Nord et du Sud et de documents cartographiques. La collection s’est ensuite étendue pour inclure des cartes historiques du monde entier, du XVIe au XXIe siècle. Sa collection compte plus de 150 000 cartes. Vous pouvez lancer vote recherche à partir du moteur interne (situé en haut à droite), ou naviguer dans les différentes catégories, classées selon la méthode What Where Who When (Quoi Où Qui Quand).

Si vous êtes familier de l’utilisation de Google Earth, sachez que vous pouvez superposer les cartes du site sur l’application en suivant ce lien.

David Rumsey Map Collection

Old Maps Online. Fruit d’une collaboration entre Klokan Technologies GmbH et l’Université de Portsmouth, via The Great Britain Historical GIS Project, le site a indexé plus de 400 000 cartes. Vous saisissez votre recherche dans la barre de recherches [1], un choix de localisation vous sera proposé. Dans la colonne de droite, vous sélectionnez la carte [2]. Vous pouvez visualiser la carte sur le site hébergeur [3].

Old Maps Online

Lexilogos. Lexilogo ne propose pas que des dictionnaires en ligne. Le site offre également un vaste choix de liens vers des cartes anciennes et des atlas.

Lexilogos

crédit image : Image by Pexels from Pixabay

Commentaire (2)

  • Sébastien Dellinger| 29 mai 2020

    La définition des cartes de Cassini est nettement meilleure sur Gallica par rapport à Geoportail. C’est tout l’intérêt.

  • Deaucourt| 23 mai 2020

    Mieux vaut aller au plus simple: géoportail est très facile d’accès et permet de superposer directement Cassini et les cartes plus récentes .

  • Répondre

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.