Généathèmes : des plans, du temps et des prénoms

Nouveau mois, nouveaux geneathèmes pour réveiller votre généalogie ! En décembre, vos petits bonheurs généalogiques ont fait la Une. Que vous réserve le mois de janvier ?

 

Les généathèmes de décembre étaient consacrés au bénévolat, et aux petits bonheurs généalogiques. Deux thèmes qui vous ont inspirés. Vous avez été nombreux et nombreuses à partager votre vision du bénévolat, ainsi que les joies que vous a apporté votre généalogie en 2017.

Pour Aliénor, le bénévolat généalogique c’est participer à des projets collaboratifs d’indexation. Pour Maria, du Cercle Généalogique Poitevin, le bénévolat se conjugue à deux, avec son mari Franck. Martine fait rimer bonheur avec rencontres. C’est d’ailleurs une rencontre avec une lettre et trois petits mots, qui est à l’origine du bonheur généalogique de Raymond. In fine, les plus grands bonheurs généalogiques, ne sont-ils pas ces évènements que nous ajoutons à nos arbres, comme l’ont fait Delphine et Thomas ?

Retrouvez toutes les participations du mois de décembre, et des mois précédents sur le magazine Flipboard !

 

Généathème de janvier : le plan de recherches

Qui dit nouvelle année, dit résolutions. Néanmoins, je ne suis pas fan des résolutions. Nous ne les tenons jamais, et nous culpabilisons. Où est le plaisir ?

Je vous propose de prendre du temps pour réfléchir à la liste de vos envies généalogiques. Qu’elles sont-elles ? Qu’avez-vous envie de découvrir cette année ? Je me doute que votre liste d’envies soit longue, très longue… Choisissez ce qui vous motive le plus. Votre choix est fait ? Voici comment établir votre plan de recherches en trois points :

  • Notez la liste des éléments, informations, en votre possession.
  • Posez vos questions. Que vous manque-t-il ? Que souhaiteriez-vous savoir de plus ?
  • Regardez votre première liste, regardez votre deuxième liste, et établissez la liste des recherches à mener.

Si mener un projet sur un an vous semble impossible, suivez-moi dans ma préparation du challengeAZ 2018. Tous les mois, je publie un point d’étape.

 

Généathème : trois mois pour ma généalogie

En 2016,  je proposais un nouveau type de généathème : Trois mois pour ma généalogie. Il s’agissait de choisir un sujet de recherche, et de se donner du temps, trois mois, pour travailler dessus. Elodie s’était prêtée au jeu. A l’occasion du premier chat’ de l’association GeneaTech, nous avons reparlé de ce généathème.

Inspirez-vous des généathèmes proposés, choisissez votre propre sujet. Quel que soit votre choix, prenez le temps, appréciez vos recherches, vos découvertes.

 

 

Généathème : le prénom sorti de nulle part

D’une photo anodine, s’en est suivie une discussion anodine. De cette discussion anodine, de nombreuses grands-mères Philomène sont sorties de l’oubli. Et les autres ? Les Pacifique ou les Sidalise ?

Profitez de ce généathème pour nous parler du prénom le plus original de votre généalogie. Était-il fréquent à cette époque ? Qu’elle est son origine ?  Étudier les prénoms extra-ordinaires, c’est aussi se plonger dans l’histoire locale, à la découverte des coutumes, des Saints locaux.

 

C’est parti pour un nouveau mois de recherches, et de découvertes !

Commentaire (12)

  • Pellé| 10 février 2018

    Un peu en retard mais voici ma contribution au généathème sur le plan de recherche https://surleurstraces.wordpress.com/2018/02/09/geneatheme-plan-de-recherche/

  • #Généathème : plan de recherche – Sur leurs traces ….| 9 février 2018

    […] second généathème de janvier proposé par Sophie collait donc parfaitement. Je vous le propose avec un peu de retard mais j’ai tout de même […]

  • Généathèmes : cent cinquante ans de curiosités ~ La Gazette des Ancêtres| 6 février 2018

    […] généathèmes de janvier étaient au nombre de trois. Je vous proposais de travailler votre plan de recherches, de choisir […]

  • Geneathème – Un prénom sorti de nulle part : Christophette – Le temps s'en mêle| 4 février 2018

    […] mois de janvier est terminé mais j’ai quand même envie de participer au geneathème sur les prénoms rares ou insolites. J’en ai plusieurs dans ma généalogie : Léonne, […]

  • Lénaïg Pellé| 22 janvier 2018

    Voici ma toute première d’une longue série sans doute car j’ai pris beaucoup de plaisir à rédiger ce post pour mon blog tout neuf. Merci pour cette inspiration !!!!
    Je ne sais pas trop quelle est la marche à suivre alors je vous confie le lien vers mon blog 😉 A trés vite !!
    https://surleurstraces.wordpress.com/2018/01/22/geneatheme-le-prenom-sortit-de-nulle-part/

  • #Généathème : le prénom sortit de nulle part – Sur leurs traces ….| 22 janvier 2018

    […] son blog la gazette des ancêtres, Sophie Bourdarel propose chaque mois un challenge généalogique appelé le Généathème. En ce […]

  • Le prénom sorti de nulle part – Aventures Généalogiques| 19 janvier 2018

    […] généàthème de ce mois nous propose de parler d’un prénom sorti de nulle part. J’ai sélectionné le mien en […]

  • Qui es-tu Vendramina ? || 14 janvier 2018

    […] les généathèmes proposés pour le mois de janvier, Sophie Boudarel nous invite à nous intéresser aux prénoms […]

  • Quelques prénoms originaux dans le Nord - Les Chroniques du Temps| 14 janvier 2018

    […] son généathème de janvier, Sophie Boudarel nous propose trois idées de thèmes pour nos prochains articles de blogs. Les […]

  • #Généathème : Pétronille de mère en fille| 9 janvier 2018

    […] La Gazette des Ancêtres nous invite à partir à la découverte des prénoms originaux. S'il n'est pas rarissime puisque présent 3 fois dans ma généalogie, j'ai choisi Pétronille. […]

  • deaucourt| 3 janvier 2018

    Je reste chaque fois baba devant votre dynamisme, votre inventivité, et le côté ludique que vous introduisez dans la généalogie, à côté d’une rigueur sans faille dans les méthodes de recherche. J proposere partage tout à fait vos vues sur la créAtivité que vous voulez et savez proposer dans un domaine qui peut paraître fermé à toute fantaisie. bravo bravo!.

    • Sophie| 3 janvier 2018

      Bonjour Jean-Louis,

      Merci beaucoup pour votre message qui me touche. Il y a beaucoup de généalogistes qui aiment s’amuser en cherchant, ils forment un milieu porteur de créativité. D’ailleurs, n’hésitez pas à visiter les sites des généalogistes blogueurs, beaucoup se lancent des défis qui nous inspirent tous !

      A bientôt
      Sophie

  • Répondre

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.