Restez organisé pendant vos recherches

organisation, recherches

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une évidence : rester organisé pendant les recherches généalogiques. C’est tellement évident, que nous ne le sommes pas toujours !

 

Je cherche, tu cherches, il / elle cherche…. Je parcours les Archives, écume les registres, accumule les notes, les actes, les photos, puis je passe à autre chose. Vient le jour où je me dis que je vais traiter les photos prises pendant ma recherche, il y a deux semaines. Et je me demande à quoi correspond cette photo, pourquoi ai-je pris ce texte, ce monument ? Quelle est la cote, la date ?

Ça vous parle ?

Nous sommes tous passés par là. Pris dans la fièvre de la découverte, nous notons, photographions à tout va, puis nous rentrons épuisés, nous promettant de traiter nos découvertes dès le lendemain.

 

Comment est-ce que je m’organise pendant mes recherches ?

 

organisé, généalogie, organisation, recherches, méthode

 

Première astuce : avant de me déplacer, je prépare mes recherches. Sur un cahier, dans un tableur, ou un outil comme Evernote, je note le document que je veux rechercher, sa série, sa cote, ses dates extrêmes, quel individu est concerné. Cette liste n’est pas exhaustive, vous pouvez l’adapter à votre organisation (1).

 

Deuxième astuce : sur place, je photographie d’abord la cote. Je favorise le fantôme, ce petit papier de couleur qui accompagne le document. Il contient la série, la cote et la date à laquelle le document a été demandé.

Deuxième astuce bis : avant de rendre le document, je vérifie la qualité des photos.

 

Troisième astuce : je profite du temps d’attente entre deux levées pour tenir à jour mon tableau de suivi. Ai-je trouvé le document ? Qu’ai-je pris en photo ? Si cela me donne de nouvelles idées de recherches, je les note dans le tableau.

 

Quatrième astuce : qu’il s’agisse des photos en salle d’Archives, ou si je suis allée prendre des photos d’un village, d’un cimetière… Je traite les photos dès que je rentre à la maison. Cela paraît une évidence, et pourtant ! Ne passez pas à autre chose, tant que vous n’avez pas au minimum :

  • envoyé les photos sur votre ordinateur dans un dossier “A traiter”, si vous prévoyez de les traiter ultérieurement ;
  • renommé les photos selon votre codification.

 

Cinquième astuce : je ne me commence pas une nouvelle recherche, tant que je n’ai pas traité la première. A trop accumuler, nous nous trouvons face à une quantité importante de documents à traiter, ce qui peut démotiver ou faire perdre le fil des recherches.

 

Pour une généalogie en sérénité, n’oubliez pas de rester organisé pendant vos recherches !

 

 

(1) Brigitte Snejkovski, “J comme Journal“, Chroniques d’antan. Publié le 11 juin 2016. http://www.chroniquesdantan.com/organisation-2/j-comme-journal

Commentaire (15)

  • Christelle| 9 septembre 2016

    Bonjour Sophie,

    Que préconisez-vous pour la classification des photos?
    Question organisation, je connais tellement bien mon engouement de facon générale que dès le debut, j’ai acheté un porte-vues où j’ai étiqueté du numéro SOSA chaque vue de sorte que la pochette regroupe le couple (et donc leur descendance mais pas celui qui sera également mon ancêtre (qui aura sa propre pochette) avec les actes et leur fiche individuelle personnalisée imprimée qui les concerne. Pour les anecdotes et/ou idées de recherches liées à un des ancêtres directs, j’ai un recueil numéroté à couverture rigide qui me permet de noter tout ce que je veux. (Et j’ai un autre registre numéroté pour les collatéraux) j’ai également un Génorama (absolument génial pour me retrouver dans la numérotation) et un classeur avec les arbres. Plus un carnet de voyage pour noter 😉
    Mais pour les photos, je me demande comment faire encore sur l’ordinateur (tant que j’en ai pas beaucoup en fait! ^^)

    Il y aura des failles au fil du temps peut être mais là, je suis sur la bonne voie pour l’instant. Je Garde le cap et m’applaudis! Ahah
    Merci pour cet article très intéressant…

    • Sophie| 10 septembre 2016

      Bonjour Christelle,

      Belle organisation ! Pour les photos, je vous renvoie vers le dossier que j’ai publié en 2012 https://la-gazette-des-ancetres.fr/preservez-vos-photos-anciennes-2eme-partie-scanner/

      A bientôt !

    • Sophie| 10 octobre 2016

      Bonjour Christelle,

      Pour les photos, je préconise le même système de classement que le reste des documents. Personnellement, je regroupe, sur l’ordinateur, dans un seul et même dossier, les documents concernant un individu, qu’il s’agisse d’actes, de documents personnels, ou de photos. J’identifie les photos avec la codification aaaammjj_nom-prenom_evenement_lieu. Bien sûr, il faut pouvoir dater la photo, ou mettre au moins, l’année. Ainsi, lorsque j’ouvre le dossier, j’ai une ligne de vie de l’individu.

      Bonnes recherches !

    • KROICHVILI| 7 novembre 2017

      Bonjour Christelle
      Je suis l’inventeur du Génorama vous est-il possible de me faire parvenir une photo pour un partage d’exemple de réalisation, il existe une page FB peut-être pourriez vous la rejoindre. Cordialement. Agnan KROICHVILI

  • Françoise Buisson| 3 août 2016

    Oh lala comme j’aimerais suivre vos conseils, malgré de la bonne volonté je suis submergée par trop de sollicitations généalogiques qui me tentent toutes et je me disperse.

    • Sophie| 23 août 2016

      Françoise,

      Pourquoi ne pas noter toutes ces sollicitations dans un carnet ? Une fois par mois faites en une revue. Certaines vous feront toujours envie, d’autres plus. Un premier tri se fera donc naturellement 😉

  • Murielle Mestreau| 1 août 2016

    Bonjour Sophie,
    Ben non, ben non ! Je n’y arrive pas !
    Le bullet journal ? il a eu son utilité sur une recherche durant … 3 jours ! et hop ! oublié !
    Vive les post-it !!!
    Je fais beaucoup d’entraide sur mon département : toujours interrompue, car j’ai fais vœu de privilégier l’aide.
    Les photos prises ? j’accumule depuis 6 ans et je ne trouve jamais le temps de sourcer, mettre en ligne..
    Et puis, il y a une vie en dehors de la généalogie (et actuellement elle n’est pas sympa avec moi !).
    Reprise de ma généalogie perso : pour une personne, je veux passer outre les classiques NMD et voilà
    que la liste de recherches s’allonge, s’allonge….
    Mais ouf, là, je me dis que je m’organise mieux car -enfin ! – je trouve pour moi des anecdotes que je ne trouvais jusqu’à présent que pour l’entraide.
    Ecrire un article sur mon blog ? les idées sont là, la rédaction et la mise en page non !
    Je suis peut-être trop volage ???
    Décidément, l’organisation et moi, nous ne trouvons pas de terrain d’entente.
    Merci pour cet article comme toujours vivifiant,
    Murielle (@Girondegenea)
    .

    • Sophie| 2 août 2016

      Bonjour Murielle,
      C’est la croix de beaucoup de généalogistes : une idée en entraîne une autre qui en entraîne une autre…. Si c’est votre mode de fonctionnement, pourquoi vous blâmer ? Vous le dites vous-même, vous commencez à mieux vous organiser. Voilà un début !
      Peut-être que votre prochaine étape sera de sourcer toutes vos nouvelles photos 😉
      Bon courage.
      Sophie

  • François Lièvremont| 1 août 2016

    Merci pour cette piqûre de rappel qui peut aussi s’appliquer pour les recherches en ligne. J’ai accumulé des documents dans tous les sens, que je ne sais plus par où commencer. Je suis donc en mode “pause”, pour éviter de jeter l’ordinateur par la fenêtre … enfin pas tout à fait, j’ai repris les indexation des poilus, en Combraille, tout en participant au défi collaboratif, je peux même croiser’des descendants de mes ancetres …

    • Sophie| 2 août 2016

      Effectivement, ces conseils s’appliquent aussi pour les recherches en ligne. Nous avons vite fait de trouver ce que nous ne cherchons pas, de récupérer l’acte pour plus tard, et nous connaissons la suite !

      Et si, avant de jeter l’ordinateur, vous commenciez par traiter un document par jour ? Comme ça, hop, en passant ?

  • Pierre LACROIX| 1 août 2016

    Je reconnais là parfaitement les erreurs par moi commises et en partie corrigées, ce petit pense-bête est parfait.

  • Brigitte| 1 août 2016

    Ca m’a pris du temps, mais à force d’accumuler les betises je commence à mieux m’organiser. Ce n’est pas encore optimal, j’ai beaucoup trop de choses à traiter, mais je progresse
    Et chacune des astuces de l’article est en fait indispensable si on ne veut pas s’arracher les cheveux

    Merci pour la mention 🙂

    • Sophie| 2 août 2016

      C’est en forgeant… Tu connais la suite 😉
      Rassure toi, tu continueras à te mettre des baffes ! Je m’en mets aussi !

  • Répondre

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.