#challengeAZ : V comme Vérification

Je cherche, tu cherches, nous cherchons. Je trouve, tu trouves, nous trouvons. Je saisis, tu saisis, nous saisissons. Je vérifie, tu vérifies, nous vérifions. Vraiment ?

 

La généalogie est un jeu de patience et de précisions. Une date mal lue, un nom mal orthographié peuvent mener le généalogiste imprudent sur des chemins qui ne sont pas les siens.

Comment vérifier les informations ?

 

  • Recherchez l’acte correspondant à l’évènement cité par l’officier d’état-civil ou le prêtre
    • Les dates peuvent être approximatives (j’ai pu vérifier des écarts de dix ans entre l’année annoncée par le curé et la date réelle)
    • Les lieux peuvent être approximatifs surtout s’il s’agit d’individu(s) extérieur(s) à la paroisse
  • Pour toute information relevée sur Internet, procédez à une vérification systématique des données en recherchant vous-mêmes les actes correspondants.
  • Croisez vos propres données. Cette pratique est recommandée surtout en cas de noms communs, exemple Pierre Goupil.
    • Vérifiez les noms et prénoms des parents, témoins; les âges; les signatures peuvent être un élément vous permettant de différencier des individus.
  • Etablissez la ligne de vie (1).
    • Tableau de bord de votre ancêtre, elle vous permettra de relever des incohérences ou des manques.
  • Utilisez les outils à votre disposition. Activez le contrôle automatique de cohérence de votre logiciel de généalogie. Comme vous faites une sauvegarde mensuelle de vos données, planifiez un passage en revue des incohérences de votre fichier (2).

Sans devenir paranoïaque, vous devez être suspicieux et ne rien prendre pour acquis.

 

(1) Sophie Boudarel, La Gazette des ancêtres, Organisez vos données en créant une ligne de vie, publié en février 2012.

(2) Sophie Boudarel, La Gazette des ancêtres, Êtes-vous cohérent ?, publié en novembre 2011.

 

photo credit: .faramarz via photopin cc