Nouveau mois, nouveaux geneathèmes pour réveiller votre généalogie ! En février, vous avez ressorti les insolites, et vous vous êtes penché sur les avancées technologiques qu’ont connues vos ancêtres. Que vous réserve le mois de mars ?

 

geneatheme

 

Les généathèmes de février vous ont inspiré, encore une fois ! Je dois dire, que j’ai hésité à vous proposer de vous pencher sur les évolutions technologiques, thème peu étudié, car peu évident. Mais rien n’arrête un généalogiste passionné ! La preuve en est, vous avez publié presque autant de billets sur la généalogie côté techno, que sur la généalogie côté insolite. Bravo !

 

Côté insolite, je vous offre ce magnifique passage, issu d’un manuscrit disponible sur le site internet de la British Library, coté ROYAL MS 15 E VI. Il se passe de traduction…

 

geneatheme, genealogie, insolite, manuscrit

 

Vous n’avez pas encore eu le temps de lire les participations ? Retrouvez tous les articles dans le magazine Flipboard.

 

Geneathemes de mars

 

Les migrations de nos ancêtres

Sujet d’actualité s’il en est. De tout temps, des hommes, des femmes, des familles, ont quitté leur village, à la recherche d’un avenir meilleur. Contrairement à une idée répandue chez le généalogiste débutant, ne croyez pas que tous vos ancêtres étaient pantouflards. Vous pourriez avoir de sacrées surprises.

En ce qui concerne ma généalogie, du côté maternel, je ne bouge pas. C’est l’Ille-et-Vilaine, le village de La Bouëxière, et ceux autour dans un rayon de 5 kilomètres. Quelle ne fut pas ma surprise, quand j’ai découvert qu’un de mes ancêtres était allé chercher son épouse à 10 kilomètres de son village ! L’aventurier de la famille, sûrement.

Du côté paternel, c’est une autre histoire. Un arrière-grand-père né dans le Lot-et-Garonne, d’où est issue toute cette branche, une arrière-grand-mère née en Haute-Savoie, un mariage en région parisienne. Et ils ne sont pas les seuls. Cette branche est beaucoup moins avancée, car c’est un vrai jeu de piste. Le dernier en date ? Mes ancêtres luthiers, de Mirecourt. Il a suffi que je remonte de deux générations pour me retrouver en Meurthe-et-Moselle, enfin non dans les Vosges, ah non, en Meurthe-et-Moselle, et jamais dans le même village bien évidemment.

Reprenez votre généalogie, penchez-vous sur les branches qui semblent ne pas voyager, remontez quelques générations, êtes-vous toujours dans le même village ? Quel est votre ancêtre qui a le plus bougé ? Pourquoi ? Vous êtes-vous demandé pourquoi telle ou telle branche migrait à chaque génération ? Autant de questions qui vous permettront d’avancer dans votre généalogie et, peut-être, de faire de nouvelles découvertes.

 

archives, sources, femmes

 

Les femmes de notre vie

Peu documentées dans les Archives, il est plus difficile de trouver la trace de nos ancêtres féminines. Le 8 mars, à l’occasion de la journée de la Femme, je vous propose de mettre en avant une femme de votre généalogie. Quel a été son parcours ? Peut-être avez-vous des photos d’elle ? Pourquoi l’avoir choisie ?

Vous pouvez également décider de remonter toute une lignée matrilinéaire, comme l’a fait Benoît en 2015 (Au Sosa 31, je remonte vers la droite).

Vous ne savez pas où trouver des sources pour étudier les femmes de votre généalogie ? Lisez l’article de méthodologie, « Où sont les femmes« , que j’ai publié le 26 novembre 2015 sur le sujet.

 

Et n’oubliez pas :