Portraits de généablogueurs : Aide Généalogie

Après la région parisienne, nous continuons notre tour de France des généablogueurs. Cette semaine nous faisons étape dans le Périgord à la rencontre de Olivier, dont la généalogie l’emmène aux quatre coins de la France et pas seulement.

 

Aujourd’hui c’est au tour de Olivier Sabot de se prêter au jeu. Découvrez qui se cache derrière le blog si bien nommé, Aide Généalogie.

 

  • Situation géographique : Je vis à Bergerac en Dordogne.
  • Secteur géographique des recherches : En ce qui me concerne, les foyers familiaux sont : dans la région de St Etienne et de la Haute-Loire avec des pointes en Ardèche et dans la Drôme, mais aussi dans l’Oise et en Allemagne (branche paternelle). Du côté de ma mère, il faut chercher dans le Jura, la Marne et dans le Maine (Sarthe/Mayenne), en Normandie du Sud (Orne) avec des incursions en Bretagne … Du côté de mon épouse, côté paternel, nous sommes dans la Haute-Vienne, la Corrèze et l’Aude et du côté de sa mère, il faut passer un peu de temps en Dordogne et en Charente …
  • Matériel : Un PC portable et mon iPhone. Pas encore de tablette mais un jour viendra …
  • Réseaux sociaux : Je traîne sur les réseaux sociaux depuis leur création mais pour la généalogie, je suis essentiellement présent sur Twitter (@S24Olivier) et sur mon blog Aide Généalogie. J’ai lancé quelque chose sur Pinterest, mais il faudrait que je remette à jour …
  • Depuis quand ton blog est en ligne ? : Mon premier article a été publié le 21 août 2012 …
  • Quels sujets abordes-tu sur le blog ? : Le titre de ce blog « Aide Généalogie » est supposé indiquer que le blog prodigue des conseils à ses lecteurs sur la généalogie, comment effectuer une recherche, comme débloquer une situation donnée, etc.. Dans les faits, j’ai deux sortes de billets : des billets effectivement de l’ordre de l’aide et du conseil; des billets plus personnels où je parle de mes découvertes ou de mes blocages. Dans tous les cas, ce blog m’aide beaucoup car il me permet de poser par écrit les résultats de certaines recherches que j’ai effectuées. Au moins, internet gardera cette trace de mes travaux ! Et, qui sait, quand je serai plus disponible, peut-être que je publierai quelque chose …
  • Recherche généalogique, ou projet, en cours : Beaucoup de recherches et de projets. Mais les principaux sont : remplir les trous de ma généalogie; je suis allé très loin dans le temps sur certaines branches, mais maintenant j’ai envie d’étoffer mon arbre. Donner une vie aux enfants abandonnés sous l’Empire à l’hospice des enfants de Beauvais; j’ai découvert qu’il y avait un grand nombre d’enfants abandonnés sur cette période; trouver ce qu’ils sont devenus … Etablir le recensement de tous les habitants de la paroisse d’Hautefaye en Dordogne sous le règne de Louis XV. Sinon, j’aime bien l’idée de François Frémeau qui consiste à relever systématiquement tous les descendants de ses ancêtres … Enfin, j’attends avec impatience l’accès aux AD en ligne de l’Aude car je n’ai rien au-delà de la grand-mère paternelle de mon épouse …

 

Quels sont les logiciels, apps, outils que tu utilises pour tes recherches ?

J’utilisais Hérédis au début (version 98 …) puis je suis passé à Family Tree Maker édité par The Generations Network.

Et comme je suis quasiment exclusivement en dématérialisé, j’utilise Excel et les Notes + l’appareil photo de mon iPhone quand je me déplace sans mon PC (ce qui est rarissime …)

 

A quoi ressemble ton bureau ?

Je n’ai pas vraiment de bureau à moi (en attendant de faire les travaux qui m’en donneront un …). Je me suis donc créé un coin où j’ai mis les quelques photos d’ancêtres auxquelles je tiens dont deux photos des grands-parents maternels de mon arrière-grand-mère …

Quel est ton outil préféré pour organiser tes recherches ?

Excel sans hésitation. Le choix s’est porté sur ce tableur car il est facile d’emploi, il permet d’éditer des graphiques, de faire des statistiques et de faire des tris en fonction de certains critères. Et puis sur un plan strictement ergonomique, il est d’usage facile et il est « universel » : je peux l’exporter à qui que ce soit.

 

Quel est ton site préféré pour ton histoire familiale ?

Gallica. J’ai fait plusieurs découvertes intéressantes sur ce site, même s’il n’est pas forcément évident à prendre en main. Il y a une vraie richesse dans ces documents.

 

Un rêve généalogique ?

Mon rêve serait de retrouver des documents manuscrits de mes ancêtres. J’en ai pas mal du côté de mon épouse, mais assez peu de mon côté. Voir l’écriture d’un ascendant qui a vécu il y a 200 ou 300 ans me fait vraiment quelque chose !

 

Quel est le projet généalogique que tu comptes réaliser d’ici un an ?

D’ici un an, je pense avoir avancé sur Hautefaye et mes enfants abandonnés de Beauvais. Mais le temps passe si vite …

 

As-tu une astuce / un conseil à partager ?

Ne jamais s’avouer vaincu ! Quand la porte est fermée il faut savoir passer par la fenêtre. Je pense qu’il y a toujours une solution, même si elleest bien cachée (bon d’accord, si l’enfant est retrouvé abandonné sans rien, il y a un vrai mur, …). Il faut chercher et encore chercher. J’aime bien la méthode de l’escargot ou de l’encerclement décrites dans des billets passés, mais ce n’est qu’une partie des outils. Il faut en inventer sans cesse de nouveaux !