Double vente

challengeAZ, acte notarié, vente de terrain, Ille-et-Vilaine

À l’occasion du challengeAZ, je vous emmène, grâce aux actes notariés, sur les traces de mes ancêtres Saisdubreil, originaires de La Bouëxière en Ille-et-Vilaine. W comme double Vente..

Parmi les actes trouvés dans les minutes  des notaires Lemoine de La Bouëxière, j’ai trouvé beaucoup d’actes de vente. Il y a des ventes de meubles, comme il y a des ventes de terre.

Certains ne passent qu’une fois chez le notaire, d’autres deux voire trois fois, comme Joseph Saisdubreil.

Joseph Saisdubreil est l’arrière-petit-fils de mes ancêtres Jean Saisdubreil et Etiennette Mallecot. Fils de Jean et Anastaise Boulle, il naît à La Bouëxière le 8 janvier 1813.  En 1837, il épouse Perrine Bazillais, avec qui il aura quatre enfants. Joseph passera toute sa vie à La Bouëxière, au hameau de la Talotière, où il décède le 8 janvier 1875.

Double vente à La Bouëxière

Le 25 avril 1840, Joseph se rend chez le notaire Lemoine pour signer la vente d’un bout de terre de trois ares situé au Haut Bertry. René Jouannot, laboureur à Dourdain, s’en porte acquéreur pour moitié. L’autre moitié revenant à Guillaume Fresnel, son beau-frère, menuisier à Liffré.

Ils achètent également “la même quantité de jardin”, vendue avec ses dépendances.  Joseph avait hérité de ce bien le 18 janvier 1836, par la succession de son père.

Archives départementales d’Ille-et-Vilaine, La Bouëxière, Section D2 de la Ribertière. Parcelles 375-885, cote 3 P 5264

15 ans plus tard, le 5 avril 1855, nous retrouvons Joseph chez Maître Lemoine (fils). Aujourd’hui il vend à sa cousine Marguerite Saisdubreil, épouse de Pierre Quinvrot, une pièce de terre labourable héritée de sa mère.

Cet achat permet aux époux Quinvrot d’agrandir leur terre. La parcelle 449 (hachurée sur l’image ci-dessus), d’une surface de 73 ares, jouxte à l’est une parcelle détenue par les acquéreurs.

Le prix de la vente a été arrêté entre les parties à la somme de 1 000 francs. Joseph Saisdubreil a déjà reçu 500 francs. Quant aux 500 francs restant, les acquéreurs s’engagent à les payer le 23 avril prochain. La somme de 1 000 francs provient des propres deniers de Marguerite Saisdubreil qui doit à cet effet vendre une pièce de terre lui appartenant. L’acquisition de la dite pièce de terre est faite par et pour Marguerite Saisdubreil.

Succession des parents de Joseph, vente d’une pièce de terre par Marguerite pour pouvoir acheter celle de son cousin. Autant d’actes à retrouver.

L’enquête continue…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.