Je scanne enfin mes photos anciennes.

numérisation, généalogie

Elles sont là, elle m’attendent dans le silence qui les entoure depuis des décennies. Abandonnées, elles ont pourtant des histoires à me raconter.

J’ai commencé, puis j’ai arrêté.. Avant de reprendre en me jurant d’être plus sérieuse, plus régulière.. Puis j’ai rechuté. Je les ai prises en main, regardées, interrogées. Puis je les ai rangées, avant de les ressortir.. Et les ranger de nouveau.

Je sais que je ne suis pas seule. Je sais que vous savez. Je sais que vous avez vécu ou vivez la même chose que moi. Je sais que vous aussi vous voulez avancer, ne plus vous faire des promesses que vous ne tiendrez pas.

J’ai pris une grande décision, un rendez-vous avec moi-même et je vous invite à me rejoindre.

La valeur mémorielle des photos

Que vous ayez une photo ou des boîtes pleines à craquer, les photos anciennes sont des trésors à préserver et exploiter. Au-delà de la valeur sentimentale, elles ont une valeur mémorielle importante pour tout généalogiste.

Avec de la patience, il est possible de les faire parler, même si les témoins sont aujourd’hui disparus. Si vous avez la chance d’avoir des membres de votre famille qui peuvent vous donner des informations, n’hésitez pas à les interroger. À ce sujet lire Photos de famille, comment une simple question peut résoudre un mystère.

Je n’ai pas de photos de mon côté, mais j’ai la chance d’avoir hérité de quelques albums du côté de mon mari. Lorsque je ne sais pas qui se trouve sur la photo, j’interroge ma belle-mère. J’ai non seulement la réponse, mais bien souvent l’histoire qui va avec la photo ou les personnes immortalisées. Je garde précieusement ces informations dans le logiciel de généalogie et dans un document texte.

Je scanne enfin mes photos.

Vous avez beau vous promettre d’être sérieux, de scanner régulièrement vos photos, le rythme quotidien prend souvent le dessus, et les bonnes résolutions sont vite oubliées.

J’avais ainsi planifié en début d’année de scanner une photo par jour. Un petit objectif quotidien pour un grand résultat : 365 photos scannées à la fin de l’année ! Oui, mais… Je ne suis pas toujours à la maison, je peux être absente une journée, une semaine. Je n’ai pas non plus tous les jours l’envie de sortir les photos, connecter le scanner, ouvrir le logiciel, le fichier de suivi. Bref, mes bonnes intentions de début d’année sont tombées à l’eau.

Si scanner une photo par jour ne fonctionne pas pour moi, je vais essayer autre chose : consacrer une après-midi et une soirée à m’occuper d’elles.

Aux grands maux les grands remèdes !

Rendez-vous le samedi 29 septembre

Dans mon agenda, j’ai bloqué le samedi 29 septembre de 14 à 21 heures. Je réserve ces sept heures à la numérisation des photos. Sept heures, c’est beaucoup, il faut se motiver.

C’est pourquoi je vous invite à me rejoindre sur Twitter (@gazetteancetres), avec le mot dièse #GeneaScan.

Scannons ensemble nos photos ou documents familiaux partageons les, posons nos questions. C’est l’occasion de faire d’une activité solitaire, un moment d’échanges et de découvertes.

Sur le même sujet :

Préservez vos photos anciennes – Trier

Préservez vos photos anciennes – Scanner

Préservez vos photos anciennes – Conserver


Commentaire (3)

  • Majubama| 14 septembre 2018

    Récemment nous avons décidé avec mon père de faire un livre photo avec les photos anciennes de sa famille maternelle car elles appartiennent à la famille et nous sommes trop nombreux pour se prêter les albums à la demande. Cela a été un vrai booster car il y avait un engagement au bout.
    Enfin de compte le plus long a été de mettre le maximum de légende aux photos, quitte à avoir parfois des énigmes qui restent en l’état. Mais au moins le livre est fait et est imprimé (ou imprimable) pour qui veut… Le plus drôle est que parfois les recherches faites ont aidé à expliquer les photos, dans d’autres cas, ce sont les photos qui ont résolu des petits mystères.

  • Jean-Noël LAFORET| 9 septembre 2018

    Et si vous pratiquiez l’échangisme ? Je te scanne 100 photos, tu m’en scannes 96. Là où on abandonne à 12 pour soi, on se sent obligé d’aller jusqu’au bout pour quelqu’un d’autres puisqu’on a promis. Autre avantage on ne perd pas de temps à chercher qui est qui, ou où est-ce ou quel nom donner ou la mettre, etc …

  • delphine| 8 septembre 2018

    7h de numérisation, c’est énorme car la numérisation est fastidieuse. Personnellement, j’ai commencé à numériser petit à petit 1h par ci, 1h par là, motivée surtout par mon projet d’écrire le résultat de mes recherches.

  • Répondre

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.