Archives et transparence

forum des archivistes, saint-étienne

Du 3 au 5 avril 2019, les archivistes français tiendront leur forum à Saint-Étienne. Pourquoi en parler sur ce blog ? Parce que le thème choisi, Archives et transparence, concerne les généalogistes.

Fondée en 1904, l’Association des Archivistes Français organise tous les trois ans, un forum professionnel. Les archivistes se retrouvent pendant trois jours pour échanger non seulement sur leur pratique, mais sur un sujet commun, sorte de fil d’Ariane de ces rencontres.

Cette année, le thème choisi est “Archives et transparence”. Ce sujet est très vaste, il y a tellement à dire sur le sujet. D’ailleurs, il n’y a pas que les archivistes qui ont à dire sur le sujet, mais aussi les généalogistes.

Le thème “Archives et transparence” s’articule en trois axes :

  1. Quels sont les besoins de la société civile en matière d’archives ?
  2. Comment l’archiviste donne-t-il accès aux archives ?
  3. Le droit garantit-il l’équilibre entre la transparence et la protection des autres intérêts, particuliers ou général ?

Vous pouvez retrouver tout le détail de ces trois axes, sur le site du forum.

 

Pourquoi en parler sur ce blog ?

J’ai l’honneur d’être membre du Comité scientifique. C’est une expérience très forte et très riche. Nos échanges montrent l’importance et la nécessité d’une communication et d’une collaboration entre archivistes et généalogistes, mais aussi historiens.

J’ai également participé au forum qui s’est tenu en 2016 à Troyes. Le thème était “Méta/morphoses, les archives, bouillon de culture numérique“. J’ai tenu une communication sur le thème du challengeAZ et des archives. J’ai ainsi pu présenter comment les généalogistes utilisaient les Archives en ligne.

Au travers de ma modeste contribution, les archivistes ont pu avoir un aperçu de ce qui se passait après qu’ils aient mis en ligne les documents numérisés. Il est toujours important d’avoir un retour sur l’impact de son travail.

De même, il est important de connaître et comprendre ce qui se passe de l’autre côté du rideau ou de l’écran. En tant que généalogiste, nous nous plaignons souvent du manque de mise en ligne, d’ergonomie, de qualité, etc. Mais combien sommes-nous à connaître toutes les contraintes d’un service d’archives ?

C’est pourquoi ces rencontres sont importantes. Elles permettent des échanges toujours fructueux.

 

Des généalogistes chez les archivistes

Parmi les thèmes proposés pour ce prochain forum, l’axe numéro 1 peut intéresser les généalogistes. Il se découpe en trois sous-questions :

Axe 1.1 : Rechercher la vérité.

Axe 1.2 : Maîtriser la vie quotidienne.

Axe 1.3 : Mieux se connaître.

C’est l’occasion d’expliquer pourquoi les généalogistes ont besoin des archives, quels sont les fonds exploités …

Toutefois, si l’axe numéro 2 ou 3 vous inspire plus, vous pouvez également proposer votre contribution.

 

Généalogiste, président(e) d’association, c’est l’occasion de vous exprimer sur un sujet qui vous tient à cœur, de découvrir l’envers du décor et d’échanger avec des professionnels passionnés.

 

Commentaire (1)

  • HERROU Bernard| 4 septembre 2018

    Bonjour à toutes et à tous,

    Il y a un autre problème, qui hante les Archivistes de France, c’est celui de la conservation des documents se trouvant dans les Archives Nationales, Départementales, Municipales etc. Or la solution existe, c’est de lancer une souscription Nationale et Internationale, auprès des particuliers, des Entreprises Commerciales et Industrielles, des Banques. Il existe des Cercles de Généalogie dans de nombreuses entreprises, Banques, dont certains de ces cercles de généalogie sont regroupés au sein de l’Union des Cercles De Généalogie d’Entreprises (U.C.G.E.). Depuis plus de 10 ans de nombreux généalogistes ont écrit aux Présidents de la République, Jacques Chirac (qui a fait répondre par son Directeur de Cabinet, que les lettres ont été transmise au Ministre de la Culture, qui a son tour faisait répondre par son Directeur de Cabinet, que les demandes ont été transmise à la Directrice des Archives Nationales!!!. Nicolas Sarkozy en 2010, n’ a pas répondu à une lettre signée par 2500 généalogiste que je lui avait envoyé. François Hollande a du recevoir les mêmes demandes. Quant à Emmanuel Macron, il n’a pas répondu a une demande envoyée par l’Association Pour la Sauvegarde et la Promotion du Patrimoine Archivistique et Mémoriel des Hautes-Pyrénées, dont je suis membre adhérent, il n’a pas répondu a une lettre ouverte que je lui ai envoyé en Mai 2018.
    Vu l’incapacité des Gouvernements successifs depuis plus de 12 ans a lancer une souscription Nationale et Internationale pour financer la restauration et la numérisation des Documents stockés dans les différents sites d’Archives, l’Association des Archivistes Français doit pouvoir lancer une telle souscription, en informant l’Association Européenne des Archivistes et l’Association Internationale des Archivistes. Une banque sera désignée pour collecter les fonds, en donnant la possibilité aux souscripteurs de le faire via Internet. Cela pourra être ajouté à l’ordre du jour du forum des Archivistes du 3 au 5 avril 2019 à Saint-Étienne.
    Avec mes sincères salutations,
    Bernard Herrou

  • Répondre

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.