Payer ou ne pas payer, là est la question

Avec les mises en ligne de plus en plus nombreuses des archives départementales, deux questions reviennent régulièrement sur le devant de la scène. Acceptons-nous de payer pour obtenir un acte ? Quel est le devenir des associations ?

 

Dans le cadre de mes recherches généalogiques, je me suis rendue sur le site des archives départementales pour chercher un acte de naissance. Hélas pour moi, les archives de la commune ne sont pas encore en ligne.

Je me suis alors tournée vers une association qui a effectué des relevés et une recherche rapide sur le site me confirme que l’acte recherché a été noté.

Je demande à avoir un accès visiteur. Cet accès donne droit à quinze points de consultation, soit quinze actes avec les détails, comme il est précisé sur le site. Ne voulant que deux actes, ceci me convenait.

J’oubliais un point : j’ai été adhérente de cette association pendant deux ans.

Cette réalité m’a été rappelée dans le message reçu suite à ma demande d’ouverture de compte :

Sauf erreur de ma part, vous avez été adhérente de notre association de 2006 à 2008 et vous n’avez pas renouvelé cette adhésion depuis.Le compte dont vous demandez l’ouverture est un compte visiteur qui permet de découvrir notre association ce qui n’est pas votre cas.Je n’approuverai donc pas cette ouverture et la seule solution si vous avez d’autres recherches à faire est de réadhérer pour la modique somme de 6 € pour une année de juillet à juin (soit jusqu’à juin 2012)

J’ai quitté l’association pour différentes raisons.

Je n’ai besoin pour le moment que de deux actes. 6€ d’adhésion pour une année est une bonne affaire, mais 6€ pour deux actes, je trouve cela un peu cher.

Je considère cela comme la punition donnée à un mauvais élève. Vous êtes partie, tant pis pour vous; même si vous voulez revenir en dilettante, vous devez payer.

Deux solutions s’offrent maintenant à moi : attendre que la commune soit en ligne ou faire appel à l’entraide.

Cette association a bonne réputation et a fait un travail considérable de dépouillement. Néanmoins je trouve dommage une telle réaction et je ne pense pas renouveler de sitôt mon adhésion.

 

photo credit: alles-schlumpf via photopin cc

Commentaire (10)

  • Quel renouveau pour les associations de généalogie ? ~ La Gazette des Ancêtres| 28 juillet 2016

    […] précédent article Payer ou ne pas payer concernant l’attitude de certaines associations a fait couler beaucoup d’encre, que ce […]

  • La Gazette des Ancêtres | Quel renouveau pour les associations de généalogie ?| 16 avril 2015

    […] précédent article Payer ou ne pas payer concernant l’attitude de certaines associations a fait couler beaucoup d’encre, que ce […]

  • LLORET| 14 avril 2012

    bonsoir,<br />j&#39;ai un train de retard ou plus tot 4 mois.<br /><br />vos réflexions m&#39;ont amenés a me poser quelques questions. <br /><br />Les associations doivent inévitablement évoluées si elles ne veulent pas disparaitre a plus ou moins long terme. effectivement avec l’avènement des AD en ligne et surtout de l&#39;état civil, elles vont très vites avoir des limites. et puis certaines

  • Isabelle| 24 janvier 2012

    Bonjour Sophie, bonjour à tous !<br />Les fameux &quot;puits de pétrole&quot; : c&#39;est comme ça que j&#39;appelle les relevés. Ces histoires de relevés m&#39;ont toujours beaucoup amusée. Au sein même des associations ça déchaîne passion,jalousie et gueguerres en tout genre : &quot;J&#39;ai fait le relevé avant et tu l&#39;auras pas&quot;, si tu veux un relevé faut payer (adhérer, c&#39;est

  • Sophie Boudarel| 23 janvier 2012

    @Tof : certaines associations font des index et mettent (gratuitement) le lien en ligne. Un clic et l&#39;internaute est redirigé vers le site des AD. Voilà une belle idée. Il faut apporter de la valeur ajoutée.

  • tof| 23 janvier 2012

    bonjour sophie<br />Personnellement je pense que les associations, tout comme les pro ont interet a trouver des sources que le communs des mortels n&#39;exploite pas. Si c&#39;est pour proposer à la vente des relevés de l&#39;etat civil que l&#39;on trouve par ailleur gratuitement car réalisés grace aux ad EN LIGNE et disponible sur beaucoup de site (geneanet par exemple) il n&#39;y a aucun

  • Sophie Boudarel| 23 janvier 2012

    @jmg : merci pour votre commentaire. Certaines associations sont, effectivement, restées sur le quai alors que le train de la généalogie 2.0 passait. Plusieurs raisons à cela : âge moyen des membres du comité, président(e) indéboulonnable, guerres internes, …<br />D&#39;autres, dont on parle moins, on su se renouveler, avec succès. Restez connecté sur La Gazette, j&#39;espère pouvoir vous en

  • jmg| 22 janvier 2012

    Les associations pratiquent jalousement la rétention des connaissances, ce qui est contraire à toute culture et toute volonté de savoir. Cela va bien avec leur esprit de clocher que j&#39;ai pu constater, ayant des ancêtres dans pas mal de provinces différentes. En plus les associations n&#39;ont pas su prendre le virage internet, qui implique un esprit de partage. Laissons les associations

  • Sophie Boudarel| 22 janvier 2012

    @Stéphane : pour être honnête j&#39;ai attendu 24 heures avant d&#39;écrire et vous n&#39;avez pas la première version de la note …Mon but ici n&#39;est pas de lancer un polémique à l&#39;intention de cette association mais de mettre en lumière les pratiques de certaines associations. Nous critiquons les pratiques commerciales d&#39;une certaine société de généalogie en ligne, mais ici ce n&#39

  • Stéphane Cosson| 22 janvier 2012

    Vous êtes gentille, Sophie. Personnellement, je dirais que cette réponse est conne, employons le terme. <br />Vous avez quitté l&#39;association, c&#39;est votre droit. Vous ne voulez pas y revenir, c&#39;est votre droit aussi. L&#39;association veut vous obliger à cotiser une année alors que deux actes vous intéressent ? Soit elle veut ainsi gonfler artificiellement le nombre de ses adhérents,

  • Répondre

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.