Quels outils et méthodes pour une généalogie révisée ?

Demandez aux généalogistes s’ils sont prêts à reprendre leur généalogie de zéro, et la toile s’affole des deux côtés de l’Atlantique. Il en ressort une question importante : comment garder le plaisir de la recherche tout en corrigeant ses erreurs ?

 

blog_genealogie-do-over
Genealogy Do-Over. Sous ce terme se cache un défi lancé par Thomas MacEntee, chef de file des généablogueurs anglo-saxons : celui d’oser mettre de côté ses années de recherches généalogiques pour tout recommencer.
 
Cette idée a été reprise en France par Elise. Sous le titre “Faut-il reprendre son arbre généalogique à zéro ?“, son article a fait réagir de nombreux généalogistes.
 
Certains généalogistes, comme Dominique refusent catégoriquement de se laisser entraîner dans cette reprise radicale.
D’autres, comme Françoise ou Elodie sont tenté(e)s et / ou se sont déjà lancé(e)s dans la reprise de leur généalogie.
 
 
Reprendre sa généalogie de zéro ou lui apporter une seconde lecture ?
 
A mon sens tout le sujet est là, car le but final est le même : avoir une généalogie la plus élaborée possible, tant du côté des individus que du côté des sources.
 
Que vous choisissiez la méthode “j’efface tout et je recommence” ou celle de reprise pas à pas, il est avant tout question d’organisation.
 
Le message de Thomas MacEntee est clair, il ne s’agit pas seulement d’effacer toutes les données pour les saisir de nouveau, il s’agit d’établir des protocoles de recherche, de mettre en place des outils.
D’ailleurs, son deuxième article sur le sujet concerne le planning de cette reprise en mains.
 
Je suis Thomas depuis le début de son challenge pour cet aspect organisationnel, et j’en suis venue à la conclusion que cette rigueur fait disparaître le plaisir de la recherche.
Sa feuille de route ne me donne pas envie de le suivre. J’ai envie d’améliorer mes données généalogiques, mais j’ai surtout envie de m’amuser dans la recherche.
 
 
Quels outils et méthodes pour une généalogie révisée ?
 
 
Le généalogiste débutant, tout à son excitation de remonter son arbre, engrange les individus, sans forcément noter les sources ou vérifier l’exactitude des données trouvées en ligne.
Puis l’expérience aidant, les données sont vérifiées, les sources notées, mais qu’en est-il des premières recherches ? Qu’en est-il des branches où les recherches étaient un peu plus ardues ?
 
J’ai déjà évoqué sur ce blog quelques méthodes pour revenir sur ses recherches tout en conservant le plaisir de la découverte.
 
Si vous avez envie de vous replonger dans ces branches oubliées, de vérifier si vos données sont correctement saisies, je vous propose de me suivre pendant trois semaines.
 
Nous aborderons ensemble trois aspects méthodologiques pour reprendre ses données et continuer à découvrir son histoire familiale :
 
Si vous êtes débutant, ces conseils vous seront utiles pour appliquer les bonnes méthodes dès le début de vos recherches.
 
Rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir comment un peu d’organisation et beaucoup d’idées peuvent redonner du peps à votre généalogie !

 

Commentaire (10)

  • La Gazette des Ancêtres | Comment réviser sa généalogie grâce à la sérendipité| 26 mars 2015

    […] ce dernier chapitre de la série « Comment réviser sa généalogie grâce à …« , je vous propose d’oublier tout ce que je vous ai dit dans le chapitre consacré […]

  • Roland| 9 février 2015

    J'ose moi aussi aborder ce sujet d'échanges et donner un point de vue. voir mon billet : http://www.lorand.org/spip.php?article992

  • Odile| 6 février 2015

    Complètement d'accord avec l'idée de PLAISIR, pour moi la seule qui vaille… C'est un loisir avant tout (pour moi, encore une fois), si ça doit devenir un pensum, ou encore plus pénible que les heures supplémentaires obligatoires , pas la peine… J'essaierai quand même de gagner en "rigueur" pour les recherches, les classements, l'organisation des ressources, et si

  • Anonymous| 5 février 2015

    je ne peux pas recommencer puisque chacun de mes aieux jusqu'en 1630 possède l'acte de naissance et décès ainsi que le mariage trouvé aux AD sur place de 1972 à 2012 jura Vosges et bretagne 22

  • La balade d'Aurélie| 5 février 2015

    Très bonne idée !<br />J&#39;ai hâte de découvrir les 3 prochains articles …

  • Cedeca Des branches| 5 février 2015

    Avant tout le plaisir…<br />Et pour cela chacun fait comme il aime<br />Et après on partage<br />C&#39;est cela pour moi la généalogie

  • Anonymous| 5 février 2015

    Je suis aussi MacEntee dans sa gageure de reprendre sa genealogie a zero, mais il n&#39;a pas reussi a me convaincre. La seule chose qui pourrait etre utile a mon avis, base sur ce qu&#39;il recommande, serait d&#39;avoir une liste de SOPs (Standard Operating Procedures) pour uniformiser la facon dont chacun travaille et organise ses donnees. C&#39;est ce qui me chiffonne toujours quand je &

  • Feuilles d'Ardoise| 5 février 2015

    J&#39;ai regardé le deuxième article de Genealogy Do-over. Effectivement, pas besoin de bien comprendre l&#39;anglais pour fuir au plus vite ! J&#39;aurais l&#39;impression de suivre un &quot;régime généalogique&quot; !

  • Sophie Boudarel| 5 février 2015

    Merci Dominique pour ton commentaire. D&#39;ailleurs parlons-nous de généalogie révisée ou revisitée ? Je crois que c&#39;est un peu des deux.

  • Dominique Chadal| 5 février 2015

    Je ne puis qu&#39;adhérer à ces principes, plaisir de la recherche, sérendipité et révision des données engrangées un peu rapidement au début. C&#39;est ce que je fais en ce moment et c&#39;est un vrai bonheur…

  • Répondre

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.