Il y a des ancêtres qui vous font tourner en bourrique. Ils cumulent les difficultés, les écueils sur la route qui les mène à eux. Manque de chance, ou réelle volonté de leur part ? Pierre Martinet est l’un d’eux. Il ne porte pas le numéro 666 par hasard…

 

généalogie, généathèmes, pierre martinet, sosa

 

Dans le cadre du généathème du mois d’avril, j’ai choisi de m’intéresser au Sosa 666. Il se nomme Pierre Martinet et, comme son nom l’indique, il est intraitable.

 

L’histoire débute avec Philibert MONOD qui épousa en 1865, Marie LUPIN, originaire de Chilly en Haute-Savoie. La mère de Marie était Claudine BOSSON, née en 1801 à Seyssel en Haute-Savoie. Claudine avait le même prénom que sa grand-mère paternelle, Claudine MARTINET. Et Claudine MARTINET nous mena à Pierre MARTINET, son père.

 

Les deux Seyssel

 

gallica, seyssel, pierre martinet, généalogie, geneathemes

Plan de la ville de Seyssel, 1720, Bibliothèque nationale de France, département Cartes et plans, GE D-26604

 

Seyssel a une longue histoire de frontières. Habitée depuis l’Antiquité, le développement de la ville est lié au Rhône. C’est au Moyen-Âge que les premières maisons bourgeoises sont apparues, comme celle de la famille de Seyssel, dont l’histoire est liée à celle de la Savoie.

Suite à la guerre franco-savoyarde, le traité de Lyon signé en 1601, fait de Seyssel une ville importante pour le royaume français, avec son emplacement stratégique au bord du fleuve. Ce rattachement à la France n’empêcha pas la ville et ses habitants de garder des liens d’amitié avec ses voisines savoyardes.

Les Etats de Savoie se trouvaient affaiblis par ce traité, qui les privait d’un accès au Rhône. Depuis la signature, ils n’eurent de cesse de vouloir le renégocier. L’occasion se présenta grâce au célèbre voleur Mandrin. Poursuivi et arrêté sur les terres savoisiennes par la police française, cette intrusion donna lieu à des négociations diplomatiques entre les deux pays. Elles aboutirent le 24 mars 1760 à la signature du traité de Turin. Seyssel se trouva coupée en deux, avec le Rhône pour unique frontière. Seyssel-Savoie fut de nouveau rattaché à la France en 1792.

 

Les archives sur Pierre MARTINET et sa famille sont à rechercher dans les Archives départementales de l’Ain, bien qu’ils habitaient le côté savoyard. Nous le savons grâce à des mentions des hameaux de Prairod et Vallod, faites dans quelques actes.

 

Les MARTINET de Seyssel

L’étude des registres paroissiaux, ainsi que des dépouillements de l’Association Ain Généalogie, disponibles sur Geneanet, m’amène à penser que les MARTINET sont la seule famille porteuse de ce patronyme dans le village.

Claudine est née et a été baptisée le 16 juillet 1725. Son acte de baptême, comme tous les actes de la commune de Seyssel, ne contient que le strict minimum : date et lieu de naissance / baptême, nom des parents, du parrain et de la marraine.

Avant d’épouser Charlotte VINCENT le 9 février 1720, avec laquelle il eut six enfants,  Pierre MARTINET eu pour première épouse Jacqueme BOSSON, qu’il épousa le 8 février 1718. Un fils, Humbert, naîtra de cette union 11 mois plus tard. Jacqueme décéda cette même année de 1719, au mois de septembre.

Les deux actes de mariage de Pierre ne mentionnent pas les parents, ni l’âge des mariés, encore moins leur lieu de naissance.

 

généalogie, geneatheme, pierre martinet, seyssel

Seyssel : baptêmes mariages sépultures (1718) ; AD Ain cote FRAD001_ECLOT103410

 

Le fait que la famille MARTINET soir la seule de Seyssel m’a permis de resserrer l’étau autour de Pierre.

 

Pierre MARTINET, l’ancêtre intraitable

Malgré la bonne idée des prêtres de Seyssel de tenir des tables depuis 1670, l’acte de décès de Pierre MARTINET reste introuvable. Le 8 février 1752, à l’occasion du mariage de sa fille Pernette avec Blaise MARCET, il est précisé que Pierre est décédé. Les dépouillements réalisés par l’association Ain Généalogie m’apprenne que Pierre était présent à l’inhumation de Louise DELINS le 17 janvier 1748.

Pierre serait donc mort entre le 17 janvier 1748 et le 7 février 1752. Ni les dépouillements de l’association, ni les tables réalisées par le curé de Seyssel, ni la lecture des registres pour cette période, et même au-delà (jusqu’en 1836, année de naissance de son dernier enfant) ne mentionne le décès d’un Pierre MARTINET.

Il en va de même pour son acte de naissance.

Pierre a pu naître et décéder dans une autre ville. Mais laquelle ? Vous me direz d’appliquer la méthode de l’escargot. Mais comment savoir qu’il s’agit du bon Pierre MARTINET quand les parents, l’année de naissance, sont inconnus ?

 

pierre martinet, généalogie, geneatheme, seyssel

Geneanet, recherches sur Pierre MARTINET

 

Pour l’instant, sans pouvoir mener l’enquête plus en profondeur sur place, je dois me faire une raison, ce Sosa 666 est diaboliquement mystérieux.

 

Sources :