Saisdubreil, un point sur les recherches

saisdubreil, recherches, généalogie, méthode, organisation, challengeaz

Pendant un mois, je partage avec vous mon journal : une année de généalogie. Entre contrats professionnels et recherche privée, découvrez les facettes de la généalogie. Aujourd’hui, je fais un point sur des recherches commencées l’année dernière sur mes ancêtres Saisdubreil.

L’année dernière, à l’occasion du challengeAZ, j’ai commencé une étude qui me tenait à cœur depuis longtemps : documenter tous les Saisdubreil du village de La Bouëxière, en Ille-et-Vilaine.

Vous trouverez tous les articles sur le sujet en cliquant sur ce lien.

Pourquoi étudier tous les Saisdubreil ?

Il s’agit d’un nom de famille peu courant, dont l’origine est située à La Bouëxière. Ma première idée était de vérifier cette assertion. En outre, alors qu’il n’y avait aucun implexe officiel dans la généalogie de ma fille, j’étais certaine de pouvoir trouver le premier avec un mariage Saisdubreil/Saisdubreil présent dans ma généalogie.

Je me suis ensuite interrogée sur les liens entre ces familles, puis sur leurs liens avec d’autres de mes ancêtres originaires de ce village.

J’ai profité d’un cours passage aux archives départementales d’Ille-et-Vilaine pour faire un dépouillement des notaires ayant leur office à La Bouëxière. Je suis revenue avec beaucoup de prises de vue.

Enfin, comme si cela ne me suffisait pas, j’ai décidé de relever toute mention de Saisdubreil dans la presse ancienne, et de rattacher les évènements cités aux familles que je reconstitue. Dans le billet Les Saisdubreil dans les niouZes, j’annonçais que j’allais publier mensuellement un sujet extrait de ces recherches.

saisdubreil, white rabbit, challengeaz, généalogie, généalogiste professionnel
Garry Knight, White rabbit clock, seen at a cafe at Dimbola Lodge, Isle of Wight. Flickr

Un an plus tard, quel est le point sur les recherches ?

Après un an de recherches, je peux dire que je n’ai pas beaucoup avancé. Comme le lapin blanc, je cours après le temps, ou trop de lièvres en même temps ?

Je n’ai pas publié aussi régulièrement que je l’aurais souhaité sur les Saisdubreil dans la presse. Ce n’est pas la matière qui manque, j’ai un jugement à étudier pour un prochain billet.

Puisque j’aborde le thème des documents à étudier, là aussi, j’ai pris du retard. Les actes notariés que j’ai photographié l’année dernière ne sont pas tous traités. Je m’en tiens à mes résolutions. Pas de nouveaux actes notariés ne doivent entrer dans le dossier, tant que ceux de 2018 n’ont pas été traités.

Je dois aussi remettre à jour la carte heuristique des descendants de Jean SAISDUBREIL et Etiennette MALLECOT, le couple le plus ancien trouvé à ce jour.

Avant toute chose, ma priorité est de rattacher aux familles que j’ai pu constituer, les actes orphelins, ceux où la filiation n’est pas précisée et où il est difficile de faire le lien.

saisdubreil, notion hq, organisation, généalogie, généalogiste professionnel
Suivi de projet dans Notion Hq

Mise en place d’un suivi de projet dans Notion

J’ai mis en place dans l’application Notion un suivi personnalisé, qui me permet de voir clairement l’avancée de chaque projet de recherche Saisdubreil.

Dans Liste des tâches, j’y note ce que je dois faire et quand. Cette liste de tâches est liée à une liste principale de tâches, où toutes mes tâches, qu’elles soient personnelles ou professionnelles, sont listées.

saisdubreil, point sur les recherches, notion hq, généalogiste professionnel
Liste des tâches

Je peux également intégrer les rapports édités à partir des recherches que j’effectue dans Gallica. Le tableau est ensuite ajustable. Je peux y ajouter un suivi d’avancement, le titre de l’article publié ainsi que son lien.

saisdubreil, notion hq, gallica, généalogiste professionnel
Rapport de recherches Gallica dans Notion Hq

Je publierai prochainement un article plus détaillé sur Notion et son utilisation en généalogie. En attendant, si vous souhaitez le tester, vous pouvez utiliser ce lien.

Quel est l’intérêt d’étudier un nom de famille ?

Cette étude me permet non seulement de reconstituer les familles de mes ancêtres, mais aussi de voir les liens avec d’autres familles présentes dans mon arbre.

Les dépouillements de actes notariés et de la presse notamment, me permettent de lever le voile sur la vie au village. Je découvre aussi que certains, à l’image de Guillaume Saisdubreil, n’étaient pas de simples laboureurs, comme je le pensais.

En conclusion, les Saisdubreil ne sont pas un projet annuel, mais un projet beaucoup plus long. J’ai la matière, il ne me reste plus qu’à l’intégrer de façon plus régulière dans mon planning pour avancer dans cette enquête passionnante.

Crédit image : Image par Jan Alexander de Pixabay

Commentaire (3)

  • Elodie| 22 novembre 2019

    Un outil, un outil, encore un outil (sur l’air du poinçonneur des lilas). Plus sérieusement, je voulais commencer ce travail avec mon patronyme qui présente l’intérêt d’être peu répandu.

  • JEAN| 22 novembre 2019

    Bonjour,
    Que signifie SAISDUBREIL ?
    BREIL = chant du coq

  • Répondre

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.