une Quittance, trois Questions

challengeAZ, Saisdubreil, généalogie, Ille-et-Vilaine

À l’occasion du challengeAZ, je vous emmène, grâce aux actes notariés, sur les traces de mes ancêtres Saisdubreil, originaires de La Bouëxière en Ille-et-Vilaine. Q comme Quittance..

Quittance. Écrit que l’on donne à quelqu’un, et par lequel on déclare qu’il a payé, acquitté quelque somme d’argent, quelque redevance, quelque droit, etc. [Dictionnaire de l’Académie française, 6th Edition (1835)]

Ce billet est le grand vainQueur du mois, avec plusieurs fois la même lettre entre le titre Quittance et le sous-titre que j’ai bien envie de lui attribuer : mais Qu’est-ce Que c’est Que ce binz (tient ça fait aussi le Z !) ?

Jean-Marie Saisdubreil est l’arrière-petit-fils de mon ancêtre Jean Saisdubreil.  4 générations de Saisdubreil de La Bouëxière. Le 2 janvier 1838, il épouse, à La Bouëxière, Anne Bazillais, originaire de la commune, comme ses parents.

La quittance, en date du 20 août 1854, que j’ai retrouvée dans les liasses du notaire Lemoine à La Bouëxière, m’a pour le moins suprise.

L’acte indique :

Jean Saisdubreil et Anne Marie Bazillais reconnaissent avoir reçu « hors présence », de Joseph Mallecot, propriétaire cultivateur, demeurant à la Réhaitais, commune de Dourdain, la somme de 1 400 francs pour le prix de la vente d’une pièce de terre labourable et d’un pré situés à la Réhaitais par acte du 4 juin 1852 passé devant Maître Lemoine.

Ce n’est pas tout. Il est aussi précisé que Jean Saisdubreil et sa femme demeurent à la Ferrerie, commune de Saint-Aubin-du-Cormier.

Une quittance, trois questions…

  1. Que diable faisait le couple Saisdubreil à Saint-Aubin-du-Cormier ?
  2. Comment diable ont-ils eu cette terre à Dourdain ?
  3. Qui diable est Joseph Mallecot ?
Geoportail

..Quelques réponses, ou pas !

La grand-mère maternelle d’Anne Bazillais, Anne Morin, est originaire de Saint-Aubin-du-Cormier. Y-aurait-il un héritage à pister ? Probable.

Mais alors, de qui tiennent-ils cette terre à Dourdain ? Pour l’instant, je n’ai pas de réponse. Le couple a peut-être simplement acheté la terre, mais dans ce cas, pourquoi à Dourdain ?

Quant à Joseph Mallecot. Qui est-il ? J’ai bien un Joseph Mallecot marié à une Perrine Saisdubreil, mais il a passé toute sa vie à La Bouëxière. Or, l’acte indique que Joseph Mallecot demeure à la Réhaitais, commune de Dourdain. Ma base comprend un autre Joseph Mallecot, que je situe à La Bouëxière. Je sais peu de choses sur lui, mais compte-tenu qu’il est né en 1774, je le vois mal acheter une terre au vénérable âge de 80 ans. Quoique.. En généalogie, il ne faut médire de rien.

En conclusion, l’enquête continue…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.