Démotivé, démotivation, généalogie, généalogiste professionnel, organisation, méthode, ménage
Méthode & Organisation

Démotivé dans vos recherches ? Essayez ces 5 astuces

5 décembre 2020

Vous regardez votre liste de recherches à faire, celle des projets sur lesquels vous travaillez ou aimeriez vous lancer, et vous vous sentez submergé. Il y a tellement de pistes que vous suivez, tellement d’individus dont vous retracez l’histoire, que vous vous sentez démotivé. Plutôt que de tout abandonner, essayez ces cinq astuces.

La généalogie est une passion qui peut devenir dévorante. D’abord, vous commencez par soulever un petit caillou et vous vous retrouvez à exploiter une mine de diamants. Tout aussi passionnant que cela puisse être, vos recherches peuvent vite vous dépasser. Même en mettant des outils en place, vous commencez à vous sentir démotivé. Que faire dans ces moments-là ?

En tout premier lieu, vous pouvez mettre en place une organisation allégée, voire des respirations généalogiques dans vos recherches.

5 astuces pour lutter contre le trop-plein de généalogie

Mettre en place un plan trimestriel

Pour faire face aux nombreux projets de recherche dans votre todo liste, vous pouvez mettre en place un plan de recherche trimestriel. Vous pouvez donc travailler sur quatre recherches principales.

L’intérêt de ce mode de recherche est de varier les plaisirs. Le premier trimestre est consacré à un Poilu de votre famille, le second à l’étude d’un nom, le troisième au parcours d’une femme, le quatrième au nettoyage de votre base des sources.

Néanmoins, rien n’est définitif. Vous pourrez avoir envie de prolonger les recherches sur le Poilu ou de remplacer le nettoyage de vos sources par la numérisation de vos photos de famille.

Faire le ménage

Lorsque je n’ai pas le moral, je fais le ménage et je range les placards. Nettoyer et organiser me réconfortent. Il en va de même pour la généalogie. Lorsque je suis démotivée par les recherches en cours ou par ma liste sans fin de recherches à faire, je me lance dans un grand nettoyage.

Vous n’avez plus envie de rechercher, mais vous ne voulez pas abandonner votre généalogie ? Rangez là ! Vous pouvez commencer par les dictionnaires de votre logiciel : sources, médias, lieux, noms. Êtes-vous certain que toutes les sources ont la même codification, des cotes ? Les noms dans votre base, sont-ils tous utilisés ? Les médias, sont-ils tous associés aux événements ? Ce ne sont pas les idées de ménage qui manquent.

Vous pouvez aussi commencer à nettoyer cette boîte de vieilles photos. Vous pouvez numériser une photo à la fois, à votre rythme.

Écrire

Si vous possédez un blog de généalogie, vous pouvez écrire sur vos recherches en cours. Le fait d’écrire permet d’organiser ses pensées, donne de nouvelles idées et parfois, un nouvel élan. Vous pouvez également partager pourquoi vous êtes démotivé. La communauté des généablogueurs sera à votre écoute et saura vous conseiller. Petite astuce : les généablogueurs sont très présents sur Twitter. Pensez à partager votre blog sur ce réseau, avec le mot-clé #genealogie.

Lire

Vous vous sentez toujours démotivé ? Laissez votre généalogie de côté et lisez des blogs de généalogie, des publications historiques, des revues comme la Revue française de généalogie.

Durant tout le mois de novembre, près de 90 blogueurs et services d’archives ont participé au ChallengeAZ. Préparez une tasse de thé ou de café, installez vous confortablement, laissez vous emporter par tous ces parcours et ces partages de connaissances.

Écouter et Regarder

Les podcasts se multiplient et beaucoup sont consacrés à l’Histoire comme :

  • Les podcasts de France Culture (La Concordance des temps, Le Cours de l’Histoire ou les Cours du Collège de France)
  • Paroles d’histoire, créé par l’historien André Loez
  • Les podcasts de Binge Audio (Connaissez-vous l’histoire de, À la recherche de Jeanne, …)

Si vous préférez les vidéo, le Collège de France propose plus de 10 000 contenus gratuits ; Arte diffuse sur son site de nombreux documentaires historiques.

Les contenus ne manquent pas non plus sur YouTube. Le site ProfPower a recensé 16 chaînes traitant d’histoire, comme celle de Nota Bene, et de géographie, comme celle du Dessous des cartes. À ceux-là, vous pouvez ajouter :

Pour conclure, il est normal d’être parfois démotivé par vos recherches. La généalogie est un loisir, une passion. Autorisez-vous des pauses avec ces cinq astuces !

Crédit image : Photo by Christian Erfurt on Unsplash

Only registered users can comment.

  1. Après avoir fait des recherches et des découvertes passionnantes et merveilleuses, qui m’ont conduite dans d’innombrables centres d’intérêt, j’ai appris une foule de choses…Tout me semble plat désormais. Je m’ennuie! J’ai fait le tour de tous les documents possibles, en ligne ou sur place. J’ai écrit des fascicules sur mes recherches, l’histoire familiale et locale (générale aussi), j’ai illustré et partagé tout ça, et maintenant…

  2. Des pistes pour varier les activités et éviter de tourner en rond sur certaines recherches. Merci pour toutes ces idées simples et efficaces.

  3. chouette de nouvelles pistes que je ne connaissais pas pour se rebooster ! J’avais un coup de mou justement. Un programme trimestriel thématique me semble parfait plutôt que de m’éparpiller dans tous les sens comme je le fais trop souvent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.